Bombardement chimique de Sardacht : Nous n'oublierons pas « le soutien occidental » à Saddam  (Téhéran)

Téhéran (IRNA)- Nous n'oublierons jamais le soutien des États-Unis et de l'Europe à Saddam dans cette terrible attaque chimique contre la ville de Sardacht », a écrit le ministère iranien des Affaires étrangères sur son compte Twitter, à l’occasion du triste anniversaire du bombardement barbare de l’ancien dictateur irakien sur la ville kurdophone iranienne.

« Cela fait 33 ans depuis l'attaque chimique contre Sardacht », a écrit samedi soir le ministère iranien des A.E. sur son compte Twitter.

« Nous n’avons pas oublié et nous n'oublierons jamais le soutien des États-Unis et de l'Europe à Saddam dans cette horrible attaque. Nous n’avons pas oublié et nous n'oublierons jamais le silence du Conseil de sécurité sur ce crime odieux. Nous reconstruirons tout ce qu'ils ont détruit », peut-on lire toujours dans ce tweet.

Le bombardement chimique de la ville frontalière iranienne de Sardasht a été l'attaque chimique la plus odieuse et la plus horrible, avec d’immenses conséquences néfastes.

Réagissant à cette horreur barbare soutenue par les Occidentaux, la République islamique d'Iran a déclaré « inhumaine » l’attaque et a nommé la ville de Sardacht « la première  grande victime de la guerre chimique dans le monde, après le bombardement nucléaire d'Hiroshima mené par les Etats-Unis.

Le bombardement chimique des avions de l’ancien régime agresseur irakien sur la ville de Sardacht a tué 110 personnes et blessé 5 000 autres, sans oublier un certain nombre d’habitants de la région frontalière qui souffrent toujours des effets néfastes de l’attaque meurtrière chimique.

.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 12 =