L'Iran dit que Pompeo pourrait également être contraint de partir après le départ de Hook

Téhéran (IRNA)- Dans un tweet, vendredi, le secrétaire du Conseil de sécurité nationale iranien, Ali Shamkhani, a déclaré que Hook quittait le bureau sans succès dans l'accomplissement de sa mission, tout comme l'ancien conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, John Bolton.

La stratégie de pression maximale de l'administration Trump visait initialement à provoquer un «changement de régime» en Iran, mais s'est finalement transformée en «empêchant l'Iran de devenir riche», a noté Shamkhani.

Après Hook, «Mike [Pompeo] pourrait également être contraint de faire ses valises et de partir avant le départ de Donald [Trump]», a-t-il ajouté.

«Aucune différence entre John Bolton, Brian Hook ou Elliott Abrams; en ce qui concerne la politique américaine envers l’Iran, les responsables américains ont été mordus plus qu'ils ne pouvaient mâcher. Il en va de même pour Mike Pompeo, Donald Trump ET leurs successeurs,» le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Abbas Mousavi, a tweeté.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 6 =