13 sept. 2020 à 21:02
Journalist ID: 2385
Code d'info: 84037814
0 Persons
La 4e étape de réduction des obligations liées au PGAC mise "pleinement" en œuvre (OEIA)

Téhéran (IRNA) - La quatrième étape de réduction des obligations liées au Plan global d'action commun sur le nucléaire de 2015 (PGAC) (au titre du Pacte) a été pleinement mise en œuvre par l'Iran, et sur cette base, 1 044 centrifugeuses enrichissent sur le site de Fordo, a déclaré dimanche le Chef de l'Organisation iranienne de l'Energie atomique (OIEA).

 Selon le rapport du dimanche 13 septembre de l'IRNA, le Chef de l'OIEA, Ali Akbar Salehi, en réponse aux déclarations de certains députés selon lesquelles la quatrième étape de réduction des obligations liées au PGAC n'a pas été mise en œuvre sur le site nucléaire de Fordo, a indiqué : "Les politiques de la quatrième étape de réduction des obligations liées à l'accord nucléaire ont été pleinement mises en œuvre par la République islamique d'Iran. Nous avons ainsi activé "une aile" à Fordow, a-t-il précisé. 

Le chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique a poursuivi : "Selon la Plan de la Réduction des engagements liés à l'accord nucléaire (en réaction au retrait unilatéral américain du PGAC et de l'échec d'autres parties signataires, en particulier européennes, d'honorer leurs obligations envers l'Iran, sous pression de Washington), décidé par le gouvernement,  1 044 centrifugeuses enrichissent à présent à Fordo, donc nous, en tant qu'exécutants de ces politiques, avons pleinement rempli notre devoir."

Salehi a souligné : "Dans l'accord nucléaire, nous nous sommes engagés que ces 1044 machines n'enrichissent pas, mais maintenant, conformément au Plan de la réduction des engagements, l'enrichissement se fait au besoin et nous stockerons également des matériaux enrichis."

"Nous faisons face à un défi politique qu'est l'arrogance mondiale, et c'est un fait", a-t-il déclaré. 
"La République islamique d'Iran fait face à ce défi depuis le début de la Révolution, et progressivement l'Arrogance pointe du doigt la question nucléaire iranienne, mais en fin de compte, nous avons pu isoler les États-Unis dans ce défi, et c'est une réalisation très précieuse pour la République islamique d'Iran", ponctue le Chef de l'OIEA.  

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**


 

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 2 =