Débat télévisé Trump-Biden : réaction du Président Rohani

Téhéran (IRNA)-Le Président de la République islamique d'Iran (RII) Hassan Rohani, déplorant la poursuite et l'intensification de la guerre économique américaine contre l'Iran a fustigé les politiques hostiles de Washington contre Téhéran.

Hassan Rohani, s'exprimant lors d'une réunion du cabinet mercredi 30 septembre évoque les problèmes américains dans divers domaines, et en faisant référence au débat Trump-Biden d'hier soir 29 septembre 2020, a indiqué : « Ils sont dans une situation très difficile. Si les gens ont vu le débat électoral d'hier soir à la télévision ou le suivent aujourd’hui dans les médias, ils constateront que les Etats-Unis sont pris. Ils avaient la pire gestion de crise face au Coronavirus. Ils sont confrontés au pire chômage et l'insécurité y est pire qu'avant. »

Le Président de la RII, s’attardant sur l’échec de la politique étrangère du gouvernement américain a déclaré : « Non seulement dans le cas de l’Iran mais aussi dans le Pacifique, en Europe et au sein des pays membres de l'ALENA (l'Accord de libre-échange nord-américain, connu sous l'acronyme ALENA (en anglais : North American Free Trade Agreement, NAFTA)), l’administration américaine a échoué. »

« Il est naturel qu’un pays avec tant de problèmes, veuille extérioriser ces défis et ce n'est pas étonnant s’il conspire contre l'Iran. Les Etats-Unis ont envisagé, et cela est vrai, les politiques les plus hostiles, criminelles et terroristes contre la nation iranienne et 84 millions de personnes », déplore le Président Hassan Rohani.

Soulignant que nous devrions avoir une « interaction constructive » avec le monde, le Président de la RII a déclaré : «Dans l’optique gouvernement il faut interagir avec le monde, et à cet. »

Il évoque à cette occasion les déclarations du Leader de la Révolution, l’Ayatollah Khaméneï, qui a plaidé pour « une vaste interaction constructive » de l’Iran avec le monde.

« Nous devons interagir de manière extensive et constructive avec le monde. Nous avons nos implorations et nos exportations. Nous importons et exportons des marchandises », a insisté Hassan Rohani.

Rohani a souligné, à cette occasion, la nécessité d'attirer le capital étranger et des investisseurs iraniens résidents en dehors du pays.

« Les conditions changent et s'améliorent. Si nous restons unis, nous surmonterons les problèmes. Le chemin de la synergie passe par l'unité en acte et en parole », a-t-il conclu.

Le premier débat présidentiel opposant Donald Trump à son rival démocrate Joe Biden a eu de vastes répercussions dans les médias et réseaux sociaux et était décevant pour le public.

En effet, les deux hommes se sont incessamment insultés et interrompus tout au long de l'événement. Un comportement qui n'a pas manqué d'être critiqué par les médias et sur les réseaux sociaux. Ce débat entre les deux rivaux électoraux à la Présidentielle des Etats-Unis n’était pas pourtant surprenant. C’était un miroir de l'état du pays ces dernières années.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 4 =