Mort en martyr du physicien iranien : lettre de l'Iran au bureau de l’ONU à Vienne

Londres (IRNA)-L’Ambassadeur et Représentant permanent d’Iran auprès des organisations internationales à Vienne, Kazem Gharibabadi, a envoyé une lettre à la directrice exécutive de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et directrice générale de l’Office des Nations unies à Vienne, Ghada Fathi Waly, condamnant dans les termes les plus vifs l'assassinat de l’éminent scientifique iranien , Mohsen Fakhrizadeh, a appelé cette autorité onusienne à dénoncer « cet acte terroriste et inhumain ».

Selon l'IRNA, Kazem Gharibabadi a déclaré dans cette lettre : « Les pays qui se posent en défenseurs des droits de l’homme et les organisations internationales sont confrontés aujourd'hui à un test historique grave et doivent répondre devant la nation iranienne. »

« Chahid Fakhrizadeh était un physicien et professeur d'université distingué, qui a mis en œuvre plusieurs initiatives scientifiques, notamment dans les domaines de la défense passive (DCA civile et  non militaire) pour la protection de la population en cas des attaques chimique, biologique et nucléaire. L'un des derniers services du défunt martyr Fakhrizadeh a été son rôle de premier plan dans la production du premier kit de test du Covid-19  indigène, qui a joué un rôle majeur en faveur de nos efforts nationaux pour enrayer l'épidémie, à un moment où l'Iran fait l’objet de sévères sanctions inhumaines américaines qui nous empêche d'accéder aux articles humanitaires, y compris les médicaments et l'équipement médical. Le défunt supervisait également le développement du vaccin anti-Covid », a écrit le diplomate dans sa lettre.

« Il y a des indications claires qui prouve que le régime israélien est impliqué dans l'attaque terroriste, d'autant plus que les responsables israéliens avaient stipulé à plusieurs reprises le nom Dr Fakhrizadeh et avaient planifié son assassiner. Cet assassinat est un autre exemple de terrorisme d’Etat organisé et financé par un régime terroriste le plus odieux, dans le but de mettre en danger la paix et la sécurité internationales, de menacer l'intégrité territoriale et l'instabilité régionale, de détruire les droits de l'homme et d'entraver le développement socio-économique des nations indépendantes.

Un acte terroriste si impitoyable, comme tout autre acte au service du terrorisme international, constitue une menace pour la paix et la sécurité internationales et va à l’encontre des principes fondamentaux, du droit international et des principes de la Charte des Nations Unies ainsi que des droits de l'homme fondamentaux », peut-on lire toujours dans la lettre.

« L'assassinat du Dr Mohsen Fakhrizadeh est une continuation des actes terroristes qui ont commencé il y a dix ans avec l'assassinat de plusieurs scientifiques nucléaires iraniens en 2010, 2011 et 2012, ce qui requiert l'attention appropriée de la communauté internationale et des organisations internationales compétentes.

 Il est à noter que ce régime, en plus de tous les crimes qu'il a commis au cours des dernières décennies, n'est non seulement impliqué dans des actes terroristes contre les Iraniens, mais encore est à l'origine de l'assassinat de plusieurs autres scientifiques dans d’autres pays », a-t-il déploré.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha