Nouveau combustible pour le réacteur de Téhéran : début des activités de recherche et de développement

Londres (IRNA)- L'ambassadeur et représentant permanent de la République islamique d'Iran (RII) auprès des organisations internationales à Vienne, Kazem Gharibabadi, a annoncé mercredi que les activités de recherche et de développement avaient commencé pour concevoir un type de combustible amélioré destiné au réacteur de recherche de Téhéran.

Kazem Gharibabadi, notant que le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) publiant un rapport aujourd'hui mercredi 13 janvier, a informé les pays membres, a déclaré : « Cette activité se fait en trois étapes et dans un premier temps, l'uranium métallique sera produit à partir d'uranium naturel. »

S’exprimant aux micros des journalistes, le Représentant permanent de notre pays, indique que ce projet a été notifié à l'Agence il y a deux ans.

« Cette mesure placera techniquement l'Iran parmi les pays leaders dans la production de nouveaux combustibles. »

« Toutes ces étapes ont été notifiées à l'Agence. Les inspecteurs onusiens ont visité l'usine de production de plaques à combustible il y a trois jours », a fait savoir le diplomate.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 14 =