21 janv. 2021 à 00:15
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84193515
0 Persons
La pleine mise en œuvre du JCPOA dépend de la levée des sanctions contre l'Iran (Zarif)

Téhéran (IRNA)- Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré que la pleine mise en œuvre de l’accord nucléaire iranien, le JCPOA, dépendait strictement de la levée des sanctions imposées contre le pays.

S'exprimant dans une vidéoconférence avec son homologue irlandais Simon Coveney ce mercredi, Zarif a déclaré que depuis le début de la mise en œuvre du JCPOA, la République islamique d'Iran a rempli toutes ses obligations dans le cadre de l'accord nucléaire et après le retrait unilatéral des États-Unis du pacte et l'incapacité de l'Europe à respecter ses engagements au titre du JCPOA, Téhéran a commencé à réduire ses obligations au titre de l'article 36 du Plan d'action global commun.

Deux ans après le retrait unilatéral des États-Unis du JCPOA et le retard des parties européennes à remplir leurs obligations au titre de l'accord international, la République islamique d'Iran a pris des mesures dans le cadre de l'AIEA pour réduire ses obligations et a toujours déclaré que si les États-Unis revenaient au JCPOA et si les parties européennes impliquées dans les discussions sur le nucléaire iranien respectaient leurs obligations, la République islamique d'Iran réduirait ses engagements au titre du JCPOA sera renversé rapidement, a poursuivi Zarif.

Le nouveau président américain Joe Biden a rendu le retour au JCPOA  «conditionnel» et sans mentionner quel gouvernement a manqué à sa promesse et quitté le JCPOA, a-t-il déclaré, ajoutant: «Le nouveau président américain a promis que Washington était prêt à revenir à l'accord si l'Iran revenait à la pleine mise en œuvre de ses obligations.»

Le ministre irlandais des Affaires étrangères, pour sa part, a qualifié la politique de pression maximale de l'ancien président américain Trump de «non constructive», ce qui a porté un coup dur à la diplomatie.

Coveney a qualifié l'élection de Joe Biden en tant que nouveau président des États-Unis de «prometteuse» et a appelé à l'activation des canaux diplomatiques.

Il a souligné la présence constructive et efficace de la République islamique d'Iran dans la région et a appelé à une coopération accrue et à la poursuite des consultations politiques avec la République islamique d'Iran au Liban, au Yémen, en Syrie et en Afghanistan.

Le ministre des Affaires étrangères Zarif a saisi cette occasion pour exprimer ses remerciements à son homologue irlandais qui est prêt à faire un pas positif à cet égard.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 12 =