L'Iran et l'Italie réaffirment la nécessité d'élargir les relations parlementaires bilatérales

Londres (IRNA) - L'ambassadeur de la République islamique d'Iran à Rome, Hamid Bayat, a rencontré jeudi le président de la commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants italienne et les deux parties ont souligné la nécessité d'élargir les relations parlementaires.

La rencontre était également axée sur les relations Téhéran-Rome, le Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien de 2015 (PGAC), les questions régionales et internationales, rapporte l’IRNA, le jeudi 4 février.

Hamid Bayat, l'ambassadeur de la République islamique d'Iran, notant que les relations entre Téhéran et Rome remontent aux civilisations des deux pays, a déclaré : « Cette année, l'Iran et l'Italie célèbrent le 160e anniversaire de leurs relations diplomatiques. C’est une excellente occasion, tenant compte des récentes évolutions internationales, d'élargir les relations entre les deux pays, y compris dans la sphère parlementaire. »

Pour sa part, Piero Fassino, président de la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des députés italienne, a évoqué les bonnes relations et coopérations entre les deux pays dans divers domaines, dont culturel et archéologique avant de qualifier l’Iran de « pays millénaire » et de « puissance régionale ».

Il a également réitéré le soutien de l'Italie à l’accord international sur le nucléaire iranien et a qualifié d’ « erreur » le retrait unilatéral de Turmp du Pacte.

Le haut parlementaire italien a émis l’espoir de voir la pleine mise en œuvre de l’accord nucléaire iranien pendant la présidence de Joe Biden.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**        

Votre commentaire

You are replying to: .
9 + 9 =