La sauvegarde des droits de la Palestine n’est pas une question «arabo-islamique» (Téhéran)

Téhéran (IRNA)- Le Ministère iranien des affaires étrangères a publié une déclaration condamnant fermement le bombardement aérien incessant par Israël de la bande de Gaza, qui est entré dans sa deuxième semaine lundi, affirmant que les attaques sont une violation flagrante des droits de l’homme, du droit humanitaire et du droit international.

«Malheureusement, en raison du soutien honteux de certains États occidentaux, nous constatons que l'agression du régime sioniste s'est intensifiée et que, par conséquent, le peuple palestinien, qui se bat pour recouvrer tous ses droits, a le droit inhérent et naturel de se défendre», a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh, lundi au début de sa conférence de presse hebdomadaire.

Khatibzadeh a déclaré que la «résistance légitime» est le seul moyen de contrer l'agression et l'occupation du régime israélien jusqu'à ce que la nation inébranlable de Palestine acquière tous ses droits et exerce sa souveraineté sur toute la terre de Palestine.

Il a souligné que la sauvegarde des droits de la Palestine n’était pas une question «arabo-islamique» et a exhorté la communauté internationale à se joindre aux pays islamiques et en quête de liberté pour soutenir le courageux peuple palestinien contre la violence israélienne.

«Nous appelons également les nations, les organisations et les gouvernements islamiques, en particulier l’Organisation de la coopération islamique (OCI), de se tenir dans un front uni avec le peuple opprimé et sans défense de Palestine contre l'agression flagrante et les actes terroristes de l'armée du régime sioniste », a-t-il dit.

Le porte-parole a ajouté que les activités criminelles d’Israël devaient être reconnues dans le monde comme «génocide» et «crime contre l’humanité».

Il a ajouté que le régime essayait de fomenter l'insécurité et l'instabilité dans toute la région pour atteindre ses objectifs pervers, appelant le Conseil de sécurité de l'ONU à faire pression sur le régime illégitime de Tel Aviv pour qu'il mette fin à ses actes terroristes contre les Palestiniens.

En conclusion, Khatibzadeh a noté que la seule façon de résoudre la question palestinienne est d'organiser un référendum au cours duquel tous les vrais citoyens de Palestine, y compris les musulmans, les chrétiens et les juifs, peuvent voter et décider de l'avenir de leur pays.

Les responsables iraniens ont dénoncé avec véhémence le bombardement aérien de Gaza par Israël, qui a jusqu'à présent tué au moins 197 Palestiniens, dont 58 enfants et 34 femmes, et blessé plus de 1 200 autres.

Le conflit actuel a été initialement causé par des affrontements à Jérusalem al-Quds, où les forces israéliennes et les colons ont attaqué des fidèles palestiniens à la mosquée al-Aqsa, et dans le quartier de Sheikh Jarrah, où le régime a tenté de forcer les Palestiniens à quitter leurs maisons pour construire de nouvelles colonies illégales.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha