31 mai 2021, 10:45
Journalist ID: 3058
Code d'info: 84349867
0 Persons

Tags

Six films suisses au Festival international du film Fajr à Téhéran

Téhéran (IRNA) - Six films suisses seront projetés dans la catégorie des films classiques restaurés du 38e Festival international du film Fajr en collaboration avec la Cinémathèque nationale suisse.

Dans la catégorie des films classiques restaurés du 38e Festival international du film de Fajr à Téhéran, 14 films sont projetés, dont 6 sont des œuvres de fiction et documentaires appartenant au cinéma suisse.

Le cinéma suisse est présent au Festival de Fajr à Téhéran avec les films « Charles mort or vif » (1969) d’Alain Tanner, « Le Fou » (1971) de Claude Goretta, « Les arpenteurs » (1972) de Michel Soutter, « Le Grand soir » (1976) de Francis Reusser, «Mon vol vers la Perse » de Walter Mittelholzer, et « Visage d’enfants » de Jacques Feyder.

Ces films, qui datent d’une période allant des années 1920 jusqu’aux années 1970, sont des œuvres de valeur des grands réalisateurs suisses dans le cinéma de ce pays.

Le film « Charles mort or vif »  (1969) réalisé par Alain Tanner est l'un des premiers films de la nouvelle vague suisse. Dans ce film qui critique avec un humour amer la société de consommation moderne, Charles (interprété par François Simon, fils de Michel Simon), un riche propriétaire d'usine, décide de changer radicalement de vie. La version restaurée du film a été projetée au Festival du film de Locarno en 2019, 50 ans après son tournage.

Le film « Le Fou » (1971) est réalisé par Claude Goretta, le réalisateur de la Nouvelle Vague suisse. François Simon joue dans ce film qui rappelle un peu « Taxi driver » (1976) de Martin Scorsese.  «Le  Fou » a été restauré en 2013 par les Archives nationales suisses.

Michel Soutter, un autre grand réalisateur du cinéma suisse,  est présent au festival de Fajr de Téhéran avec le film « Les arpenteurs ». Ce film, en lice au Festival de Cannes en 1972, et restauré en 2016 est un film humoristique qui dépeint les relations humaines entre plusieurs personnages dans un langage ironique.

« Le Grand soir » réalisé en 1976 par le célèbre réalisateur suisse récemment décédé Francis Reusser, s'inspire de la nouvelle vague du cinéma français, en particulier du cinéma de Jean-Luc Godard, « Le grand soir » reflète bien l'atmosphère socialiste des années 1970 et les idées de la gauche européenne. « Le grand soir » restauré en 2019 est projeté au Festival du film de Locarno.

Deux documentaires classiques du cinéma suisse sont également projetés à la 38e édition du Festival de Fajr: « Mein Persien-Flug » (Mon vol vers la Perse) du pilote Walter Mittelholzer, un documentaire sorti en 1925 sur le premier voyage par avion effectué en Iran depuis le Suisse, et le long-métrage « Visage d’enfants » du réalisateur Jacques Feyder, qui jette un regard psychologique sur la vie d'enfants en difficulté dans un village au sud de suisse dans les années 1920.

La section des films classiques suisses restaurés est organisée grâce au soutien de la Cinémathèque suisse.

Le 38e Festival international du film Fajr (FIff) se tient à Téhéran du 26 mai au 2 juin, sous la direction du cinéaste iranien Mohammad Mahdi Asgarpour.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha