Pour le ministre autrichien des Affaires étrangères il n’y a pas de solution alternative à l’accord nucléaire iranien

Téhéran (IRNA)- Concernant les négociations sur la réactivation du Plan d'action conjoint global (JCPOA) à Vienne, le ministre autrichien des Affaires étrangères Alexander Schallenberg a assuré qu'il n'y avait actuellement pas de meilleure alternative à l'accord nucléaire iranien.

Schallenberg, et son homologue saoudien Faisal bin Farhan, qui se trouve à Vienne, ont tenu diverses réunions à Vienne pour tenter de réactiver l'accord, dont les États-Unis se sont retirés sous la présidence de Donald Trump.

Suite à la dernière réunion de la Commission mixte tenue à Vienne, les délégations ont exprimé leur satisfaction des progrès accomplis et réaffirmé leur détermination à poursuivre le dialogue en vue de trouver des solutions aux problèmes qui n'ont pas encore été résolus.

« L'accord nucléaire n'est peut-être pas très rentable, mais c'est mieux que rien. Parfois, la question en politique est de décider entre un accord rentable ou de profiter de celui qui est disponible », a déclaré Schallenberg.

« À mon avis, le JCPOA a été une étape très précieuse et le dialogue est très important en politique internationale », a-t-il déclaré.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha