30 juil. 2021, 14:14
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84420635
0 Persons
Zarif envoie une dernière lettre au chef de l'ONU, documentant la violation occidentale du JCPOA

Téhéran (IRNA)- Dans sa dernière lettre en tant que ministre des Affaires étrangères de l'Iran au secrétaire général de l'ONU, Mohammad Javad Zarif a compilé tous les documents sur six ans de non-conformité occidentale avec le Plan d'action global conjoint (JCPOA), l'accord nucléaire signé en 2015.

La dernière lettre du ministre iranien des Affaires étrangères sortant au secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres a été publiée sous la forme d'un livre de 200 pages. Le livre s'intitule « Lettre au Secrétaire général de l'ONU : documenter six ans de mise en œuvre [non] occidentale de l'accord sur le nucléaire iranien ».

Dans le livre, publié par l'Institut d'études politiques et internationales (IPIS), le ministre des Affaires étrangères Zarif déclare : « À l'occasion du sixième anniversaire de l'adoption à l'unanimité de la résolution 2231 (2015) du Conseil de sécurité de l'ONU, J'ai écrit une lettre de synthèse au Secrétaire général de l'ONU et j'y ai joint une compilation thématique des lettres susmentionnées. Ce livre comprend cette lettre et ses annexes, qui sont distribuées, au moment où j'écris cette préface, en tant que documents de l'Assemblée générale (A/75/968) et du Conseil de sécurité (S/2021/669).»

« Mes lettres sont explicites, représentant une chronologie des problèmes de mise en œuvre, qui ont commencé bien avant que Trump ne prenne ses fonctions en janvier 2017. Les lettres corroborent toutes les affirmations qui ont été faites, mais je ne prétends pas présenter toute l'histoire. Je suis convaincu que mes détracteurs nationaux et internationaux trouveront beaucoup de points de désaccord et de critique dans ce livre, qui est publié en anglais et en persan simultanément pour la transparence et la facilité de référence. Pourtant, je peux faire une déclaration catégorique : aucune de mes lettres au coordinateur de la commission mixte du JCPOA, qui ont toutes été distribuées à chaque participant au JCPOA, n'a jamais été réfutée par l'un d'entre eux. Cela peut être le résultat de n'avoir rien de légal ou de logique à dire en réponse au moment de chaque lettre, d'autant plus que je ne faisais que déclarer des faits évidents dans chaque cas », a expliqué Zarif.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha