Afghanistan: la prochaine réunion des ministres des A.E. des pays voisins prévue à Téhéran

New York - IRNA – L’ambassadeur et représentant permanent d’Iran auprès des Nations Unies, Madjid Takht Ravanchi, soulignant que l'Iran avait toujours fait tout son possible pour aider tous les groupes afghans à résoudre leurs différends de manière pacifique, a fait part de la tenue de la prochaine série de réunions des ministres des Affaires étrangères des pays voisions de l’Afghanistan à Téhéran.

« L'Afghanistan traverse une période critique. Des centaines de milliers de personnes ont fui le pays ; Près de 600 000 autres ont été déplacés à l'intérieur ; Les denrées alimentaires essentielles s'épuisent et 18,4 millions de personnes ont besoin d'une aide humanitaire », a avertit le haut diplomate de la République islamique d'Iran auprès des Nations Unies dans un discours prononcé jeudi soir 10 septembre lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU.

S’attardant sur le fait que la situation actuelle en Afghanistan est le résultat direct de l'intervention américaine et étrangère, le diplomate iranien à l’ONU a ajouté : « Cette situation est avant tout le résultat direct de l'intervention des États-Unis et d'autres forces étrangères en Afghanistan et de leur retrait irresponsable". Lorsqu'ils sont entrés en Afghanistan, ils ont causé des problèmes aux Afghans et lorsqu'ils sont partis, ils ont infligé une situation catastrophique aux Afghans. »

Madjid Takht Ravanchi a déclaré qu'entre 2001 et 2021, près de 165 000 Afghans ont été tués et le nombre d'enfants tués a été estimé à 33 000. Ces statistiques à elles seules montrent la gravité et l'étendue des pertes en vie humaine et des destructions dans le pays. »

« Les crimes de guerre des forces étrangères en Afghanistan ne doivent pas rester impunis », a-t-il insisté.

« L'Iran est prêt à faciliter le transfert de l'aide humanitaire vers l'Afghanistan à travers ses ports, aéroports, voies ferrées, routes et postes frontaliers », a encore déclaré l'ambassadeur et représentant permanent d’Iran auprès des Nations unies.

« Depuis plus de quatre décennies, nous avons accueilli des millions de réfugiés afghans », a-t-il déclaré. Après la crise récente, davantage de réfugiés sont entrés en Iran. Nous attendons de la communauté internationale qu'elle agisse de manière responsable et fasse davantage pour aider ces réfugiés », a-t-il insisté.

« Le peuple afghan doit également être aidé pour parvenir à une paix durable, à la stabilité et à la prospérité constantes », a poursuivi Takht Ravanchi.  « La pleine réalisation de cet objectif passe par le plein soutien de la communauté internationale, en particulier par les pays voisins. »

Evoquant la première réunion virtuelle des ministres des Affaires étrangères des pays voisins de l’Afghanistan, il a ajouté : « L'Iran a toujours fait tout son possible pour aider tous les groupes afghans à résoudre leurs différends de manière pacifique ».

Il a dit « prêt » l'Iran à accueillir la prochaine série de pourparlers de paix entre l'Afghanistan et les talibans.

La diplomatie a souligné : « L'Iran appelle une fois de plus tous les groupes religieux,  ethniques et  politiques d'Afghanistan à donner la priorité aux intérêts de tout le peuple afghan et ne pas sacrifier l’ensemble de l’Afghanistan pour le intérêts d'une certaine partie de la société, car l'Afghanistan appartient à tous les Afghans. »

« Le récent attentat injustifié et fratricide au Panshir, que nous condamnons fermement, contredit la position unie de la communauté internationale, selon laquelle tout gouvernement qui arrivera au pouvoir en Afghanistan par la force ne sera pas reconnu », a-t-il encore précisé.

Takht Ravanchi a ajouté : « Nous attendons des talibans qu'ils remplissent leurs obligations envers le peuple afghan. Un tel gouvernement pourrait bénéficier du soutien de l'Iran. »

« Comme les autres voisins de l'Afghanistan, nous sommes profondément préoccupés par l'insécurité et l'instabilité dans le pays, ainsi que par la menace posée par les réseaux terroristes et les criminels organisés impliqués dans le trafic de drogue et d'êtres humains », a-t-il renchéri.

« Nous croyons également fermement qu'en aucun cas le territoire afghan ne doit être utilisé pour menacer ou attaquer un pays, ou pour abriter ou former des terroristes, ou pour planifier ou financer des activités terroristes », a conclu l'ambassadeur et représentant permanent d’Iran auprès des Nations Unies.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha