Les efforts des ingénieurs iraniens pour exploiter les gisements de pétrole et de gaz de la mer Caspienne

Rasht (IRNA) - La mer Caspienne est très riche en termes de distribution de gisements de pétrole et de gaz, et si la production et l'extraction de ces ressources dans cette région s'accélèrent, de nouvelles opportunités d'emploi seront créées en Iran.

Selon l'IRNA, En raison de la découverte d'un gisement de pétrole dans cette zone à une profondeur d'environ quatre mille mètres, la construction du site d'appui du champ gazier de "Sardar Jangal Rudsar", à 188 km à l'est de Rasht, la capitale de la province de Gilan, a commencé en 1390, selon des estimations préliminaires, le volume de gaz dans cette zone est de 50 milliards de pieds cubes, ce qui équivaut à la consommation du pays pendant 10 ans.

La proximité des champs pétrolifères, des réseaux de transport pétrolier et des infrastructures, l'éloignement des failles sismiques majeures et la proximité des zones industrielles ont été classées parmi les raisons du choix de "Rudsar" pour construire ce site d'appui.

La technologie d'exploration de gisements de gaz et de pétrole en eaux profondes n'était auparavant disponible que dans cinq pays: la France, la Grande-Bretagne, le Brésil, la Russie et la Chine, malgré les sanctions des ennemis pour empêcher le progrès et le développement du pays, la République islamique d'iran, grâce aux efforts des scientifiques et des ingénieurs iraniens, est le seul pays de la région et membre de l'OPEP (l' Organisation des pays exportateurs de pétrole) à avoir pu acquérir la technologie sophistiquée et sensible pour l'exploration pétrolière en eaux profondes.

Auparavant, les responsables de la Compagnie pétrolière de la Caspienne avaient fait part de la découverte d'une couche de pétrole d'une capacité de 2 milliards de barils de pétrole de haute qualité sans sulfure d'hydrogène, qui est un gaz toxique, dans le champ gazier de Rudsar, à l'est de la province de Gilan.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha