Développement des interactions irano-hongroises: le Président Raïssi souligne la formation d'une Commission conjointe

Téhéran (IRNA)- Mettant l'accent sur le lancement d'une commission conjointe entre l’Iran et la Hongrie pour développer les interactions économiques et politiques bilatérales, le Président de la RII, Seyyed Ebrahim Raïssi, a déclaré : « Les relations irano-hongroises ne sont pas à la hauteur des relations souhaités par les deux pays. Nous pouvons amener le niveau des relations à un niveau acceptable grâce à une coopération bilatérale ».

Evoquant lors d'une rencontre avec le ministre hongrois des Affaires étrangères, Peter Szijjarto, ce jeudi 16 décembre à Téhéran, le développement de la coopération économique entre les deux pays, Ebrahim Raissi, a déclaré : « L'Iran et la Hongrie ont un grand potentiel pour développer leurs relations bilatérales et accroître leurs échanges économiques ».

Le Chef du gouvernement de la RII qualifiant les relations entre les pays d'Europe de l'Est et l'Iran d’ « historiques » et d’ « importantes », a affirmé que « si les pays d'Europe de l'Est agissaient de manière indépendante, ils en bénéficieraient politiquement et économiquement. »

Concernant la migration des Afghans vers les pays européens, le Président a déclaré : « Il y a environ quatre millions de réfugiés afghans en Iran et ils sont les bienvenus. Les pays occidentaux ont fait de nombreuses promesses d'aider les réfugiés afghans mais ils n’ont pas tenu leurs paroles. »

Le Président a qualifié l'assistance aux réfugiés afghans par l'Iran de « devoir humain et islamique » et a ajouté : « Nous soutenons les réfugiés afghans, qu'ils souhaitent rester en Iran ou traverser l'Iran ».

M.Raissi a souligné : « Le fruit de deux décennies de présence de l'OTAN et des États-Unis en Afghanistan est le meurtre, le crime, l'effusion de sang et le malheur du peuple afghan ». « Plus de 30 000 enfants afghans ont été handicapés à cause de la présence américaine en Afghanistan », a-t-il déploré avant d’insister sur le fait que l'Afghanistan doit être gouverné par un gouvernement indépendant issu du peuple afghan.

Le Président de la RII a qualifié la coopération entre l'Iran et la Hongrie dans le domaine du terrorisme, des stupéfiants et du crime organisé d' « efficace pour la sécurité de la région et du monde » et a déclaré : « La République islamique d'Iran combat le terrorisme dans la pratique, mais la lutte contre ce fléau prétendument menée par certains n’est qu’un verbiage. »

Se référant à sa rencontre avec notre ministre des Affaires étrangères, le très haut diplomate hongrois a indiqué : « En vertu d’une note d’entente signé entre Téhéran et Budapest, les vaccins produits par les deux pays seront admis par les deux parties et cela à partir de demain. Les ressortissants en provenance de la Hongroie et de l’Iran peuvent se déplacer entre les deux pays facilement après une vaccination anti-Covid avec des vaccins internes. »

Le ministre hongrois des Affaires étrangères et du Commerce, exprimant sa satisfaction de l'attention porté par le gouvernement de la République islamique d'Iran aux relations commerciales et économiques, a déclaré : « Nous travaillons à améliorer le niveau des relations entre Téhéran et Budapest ».

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha