L'Iran et les émissaires de l'E3 poursuivent leurs consultations diplomatiques à Vienne

Téhéran (IRNA)- Le principal négociateur iranien, Ali Bagheri Kani, est arrivé mercredi soir à l'hôtel Coburg de Vienne pour poursuivre des consultations diplomatiques intensives avec les représentants de trois pays européens, dont le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne.

Selon le programme prévu, le négociateur en chef d'Ali Bagheri Kani Iran lors des pourparlers de Vienne a d'abord rencontré et s'est entretenu avec le coordinateur de l'UE de la commission conjointe du JCPOA et le secrétaire général adjoint du Service d'action extérieure de l'UE, Enrique Mora, pour examiner les divergences sur l'accord nucléaire iranien, le JCPOA.

Bagheri Kani rencontrera ensuite les émissaires de l'E3.

C'est pour la troisième journée consécutive que les partis européens et le négociateur en chef iranien Ali Bagheri Kani se rencontrent à Vienne, la capitale autrichienne.

Il semble que les négociations aient abouti à une décision politique difficile pour l'Occident en raison de l'alignement des positions de la Chine et de la Russie avec la République islamique d'Iran.

Des réunions similaires ont eu lieu hier entre le négociateur en chef de l'Iran et les partis européens et les représentants des trois pays se sont ensuite dirigés pour rencontrer la délégation américaine.

Le huitième cycle de pourparlers sur la levée des sanctions anti-iraniennes a débuté lundi 27 décembre et les pourparlers ont progressé selon les délégations de négociation.

Les négociations de ces derniers jours se sont concentrées sur deux questions principales de « vérification » et de « garanties » et semblent approcher d'une étape critique et décisive.

Plus tôt cette semaine, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh, a déclaré que l'Iran recherchait un accord stable et fiable et qu'aucun accord ne comportant pas ces deux éléments n'était à l'ordre du jour de l'équipe de négociation.

«Toutes les parties [dans les pourparlers de Vienne] s'efforcent de parvenir à un accord durable. Les pourparlers se concentrent sur la suppression des sanctions de manière vérifiable, ainsi que sur les questions nucléaires, et dans certains cas, cela a progressé», a déclaré Khatibzadeh.

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha