5 juin 2020 à 00:52
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83810731
0 Persons
Libération de White et Taheri : Le porte-parole de la diplomatie iranienne s’exprime

Téhéran (IRNA)- Seyyed Abbas Moussavi, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, annonçant la libération de Michael White, un ressortissant américain condamné à des peines de prison en Iran pour crimes de sécurité et plaintes de particuliers, a déclaré: « Suite aux satisfactions morale et matérielle obtenues par des plaignants particuliers de Michael White (qui ont retiré leurs plaintes), l’intéressé a été bénéficiaire de la grâce islamique de la RII pour le cas d’autres crimes et vu les considérations liées aux droits humains et le fait que le détenu a purgé une partie de sa peine, il a été libéré et quitté le pays, le jeudi 4 juin, une fois le verdict a été prononcé par le juge du dossier.

Selon le service de presse du ministère iranien des Affaires étrangères jeudi soir, annonçant la nouvelle, le porte-parole de la diplomatie, Abbas Moussavi, a ajouté : « Après le déclanchement de la crise sanitaire liée à l’épidémie du coronavirus, dans notre pays, selon une directive générale de son Eminence, Chef du pouvoir judicaire, Michael White a obtenu un congé et vu le fait qu’il n’avait aucun proche en Iran, il a été confié à l’ambassade de Suisse (qui représente les intérêts des États-Unis à Téhéran en l'absence de relations diplomatiques directes).

« Suspecté de coronavirus mais finalement testé négatif, il a reçu des examens médicaux et un traitement complet avant d’être libéré », a poursuivi le diplomate.

« Parallèlement avec la libération de l’Américain Michael White, le scientifique iranien, Majid Taheri, qui avait été emprisonné aux États-Unis pour des motifs non-fondés, a obtenu sa libération. »

Le porte-parole de la diplomatie iranienne a fini par remercier le pouvoir judiciaire, le ministère du Renseignement et le Secrétariat du Conseil suprême de sécurité nationale pour leur coopération étroite à cette fin, sans oublier l'ambassade de Suisse à Téhéran.

Ce n’est pas la première fois qu’on assiste à la libération par Téhéran et Washington des prisonniers.  Le sort des prisonniers est l'un des rares sujets sur lesquels Téhéran et Washington parviennent, par moments, à s'entendre sur laquelle le Chef de la diplomatie insiste.

Le très haut diplomate iranien, Mohammad Javad Zarif, a également rappelé le sujet dans un tweet posté ce jeudi 4 juin 2020, suite à la libération de Majid Taheri de prison américaine, réaffirmant une fois de plus que « cela pouvait arriver à tous les autres prisonniers ».

Le ministre iranien des A.E. a ajouté : "Tous les détenus iraniens qui ont été pris en otage à la demande des États-Unis dans d'autres pays ou sur le sol américain, doivent être libérés et rentrés chez eux ».

Retour en Iran du scientifique iranien Dr. Asgari détenu aux États-Unis

M.Taheri est un médecin iranien qui vit aux États-Unis depuis 33 ans et a travaillé en Floride. Le gouvernement américain l'a accusé d'avoir contourné les sanctions anti-iraniennes. Il était sous les geôles américaines depuis près de 16 mois.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

         

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 3 =