Qalibaf condamne fermement l'assassinat d’un scientifique iranien et appelle à une vengeance sévère

Téhéran (IRNA)- Le président du Parlement iranien (Majlis), Mohammad Baqer Qalibaf, a dénoncé l'assassinat de Mohsen Fakhrizadeh, chef de l'Organisation de recherche et d'innovation du ministère de la Défense.

Citant un verset du Coran concernant les mauvaises conséquences qui attendaient les tyrans, il a juré de se venger sévèrement de l'assassinat du scientifique.

Mohsen Fakhrizadeh, un scientifique iranien travaillant dans le domaine nucléaire, a été assassiné, vendredi 27 novembre, dans les faubourgs de Téhéran. Blessé par balles alors qu’il se trouvait au volant de sa voiture, le chercheur a succombé à l’hôpital. Sur Twitter, Mohammad Javad Zarif, ministre des affaires étrangères iranien, a accusé Israël : « Des terroristes ont assassiné aujourd’hui un éminent scientifique iranien. Cette lâcheté – avec des indications sérieuses du rôle d’Israël – montre le bellicisme désespéré de ses auteurs. »

Le chef de la diplomatie a également appelé la communauté internationale à « mettre un terme à ses honteuses positions ambivalentes et à condamner cet acte terroriste ».

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 1 =