L'Iran a appelé l'ONU à une action décisive dans l'affaire de l'assassinat de Fakhrizadeh

Téhéran (IRNA) - Le représentant d'Iran auprès des organisations internationales basées à Genève a adressé une lettre à la Haute-Commissaire aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, lui rappelant la nécessité d'une réponse décisive des structures onusiennes dans l'affaire de l'assassinat du scientifique iranien Fakhrizadeh.

Dans sa lettre adressée à la Haute-Commissaire aux droits de l'homme de l'ONU, Esmaeil Bagheri a déclaré: "L'assassinat du scientifique iranien Mohsen Fakhrizadeh est la violation flagrante du droit international, des droits de l'homme et de toutes les valeurs morales. Il y a des preuves sérieuses sur l'implication du régime sioniste dans cet acte odieux. Ce terrorisme d'État belligérant a des conséquences dangereuses sur l'état de droit et la paix et la sécurité internationales."

L'ambassadeur et le représentant permanent de la République islamique d'Iran auprès des organisations internationales basées à Genève a expliqué dans sa la lettre adressée à Michelle Bachelet, les activités scientifiques du Dr. Fakhrizadeh, y compris dans le domaine de la production de kits de détection du coronavirus et aussi dans la gestion du projet de production du vaccin de Covid-19 en Iran.

"La terreur brutale du Martyr Fakhrizadeh est un signe clair de malice de ses assassins qui envisagent d'empêcher la croissance scientifique et la prospérité technologique de l'Iran. Mais la République islamique d'Iran poursuivra sa voie de croissance scientifique malgré toutes les pressions et pressions imposées.", a souligné le diplomate iranien.

Esmaeil Bagheri a appelé le Haut-Commissariat aux droits de l'homme de l'ONU, à prendre des mesures contre de tels actes criminels, qui sont un véritable exemple de terrorisme d'État et violent le droit à la vie des personnes innocentes.

Il y a deux jours, Agnès Callamard, experte française des droits de l'homme, et rapporteuse spéciale du Conseil des droits de l'homme des Nations unies sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, dans une série de tweets, décrivait l'assassinat du Dr Fakhrizadeh comme un exemple clair de meurtre arbitraire et une violation flagrante du droit international.

Le Dr. Mohsen Fakhrizadeh, un éminent scientifique iranien, a été assassiné, le 27 novembre 2020, dans une attaque terroriste dans la région d'Absard, dans la province de Téhéran.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
7 + 5 =