19 déc. 2020 à 17:37
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84154021
1 Persons
La Nuit de Yalda bientôt au patrimoine mondial de l’humanité ?

Téhéran (IRNA)- L’Iran a déposé un dossier de la candidature pour que la nuit de Yalda, connue également sous le nom de shab-e tchelleh, l’une des grandes fêtes dans la tradition iranienne, soit inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Il s’agit en fait de la célébration du solstice d’hiver.

Le dossier est déposé. Il faudra attendre la prochaine session du comité du patrimoine mondial pour connaître la réponse de l'Unesco.

Les Iraniens se préparent à célébrer l'une des plus anciennes célébrations persanes appelée Yalda, la nuit la plus longue de l'année dans l'hémisphère nord, pratiquement en raison de la pandémie COVID-19.

Depuis près d'un an maintenant, la pandémie COVID-19 a été l'invité non invité des peuples du monde entier, forçant chacun à changer de mode de vie; une nouvelle nuit de Yalda approche mais cette année les Iraniens doivent rester chez eux, malgré leur tradition millénaire de réunions de famille.

Tombant le 20 décembre de cette année, Shab-e Yalda a besoin de l'empathie de la nation iranienne dans la lutte contre le coronavirus, car les gens doivent rester chez eux, malgré leur importante tradition.

L'épidémie a atteint son apogée en même temps que la célébration du Nouvel An iranien (21 mars), qui a rendu Nowruz différent d'il y a des années et même des siècles.

La nuit de Yalda (Shab-e Chelleh) est un événement d'hiver persan qui est commémoré le ou vers le 20 ou le 21 décembre de chaque année.

Aujourd'hui, les célébrations de Yalda sont devenues une occasion sociale où les amis et la famille se réunissent pour manger, boire et lire de la poésie (en particulier Hafiz) jusqu'à minuit.

Chaque membre de la famille fait un vœu et ouvre au hasard le livre de poèmes de Hafez et récite le poème, qui est censé être une interprétation du souhait.

Des fruits, en particulier des grenades et des pastèques, et des noix sont servis cette nuit. Les fruits signifient l'espoir d'avoir un printemps et un été fructueux.

On pense que les fruits de couleur rouge symbolisent les teintes cramoisies de l'aube et de la lueur de la vie, invoquant la gloire de Mithra. On pense également que les grenades avec de la poudre d'angélique protègent les individus contre le diable.

Les pays d'Asie centrale tels que l'Afghanistan, le Tadjikistan, l'Ouzbékistan, le Turkménistan et certains États du Caucase comme l'Azerbaïdjan et l'Arménie partagent également la même tradition et célèbrent la nuit de Yalda chaque année à cette période de l'année.

Yalda Night a été officiellement ajoutée à la liste des trésors nationaux de l'Iran lors d'une cérémonie spéciale en 2008.

La cérémonie annuelle d'hiver manifeste le concept traditionnel de lumière et de bien qui prévaut sur les ténèbres et le mal dans l'ancienne religion iranienne.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 6 =