L'Iran dit que le protocole additionnel de mise en œuvre volontaire de l'AIEA prend fin la semaine prochaine (l’envoyé)

Téhéran (IRNA)- L’ambassadeur d’Iran auprès des organisations internationales à Vienne a déclaré que l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) avait été informée de la décision du pays de mettre fin à l’application volontaire du Protocole additionnel au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) la semaine prochaine.

Dans un tweet ce lundi, Kazem Gharibabadi a déclaré que l’AIEA avait été informée qu’une loi récemment adoptée par le parlement iranien il y a plus de deux mois pour accélérer encore le développement du programme nucléaire du pays et contrebalancer les sanctions unilatérales imposées au pays par les États-Unis entreront en vigueur à temps, à moins que les autres parties à l'accord nucléaire iranien ne respectent leurs engagements.

«La loi du Parlement sera exécutée à temps (23 février) et l’AIEA a été informée aujourd’hui pour assurer la transition en douceur vers un nouveau cap en temps voulu», a déclaré l’ambassadeur d’Iran.

Plus tard, lundi, l’ambassadeur d’Iran a déclaré aux journalistes qu’une lettre officielle informant le directeur général de l’AIEA de la décision de l’Iran avait été remise à Rafael Grossi le même jour.

«Cette mesure a été prise conformément à la loi adoptée par l'Assemblée consultative islamique pour sauvegarder les intérêts de la nation iranienne ... et est conforme aux articles 26 et 36 du JCPOA, et a été prise après d'autres parties [au JCPOA] n'ont pas respecté leurs engagements pour la suppression des sanctions illégales »imposées à l'Iran, a ajouté Gharibabadi.

Il a déclaré que dans sa lettre, l’Iran avait demandé à l’AIEA de prendre dès que possible les mesures nécessaires pour répondre aux demandes du pays, notant que «Désormais, la coopération entre l'Iran et l'AIEA sera uniquement basée sur l'Accord de garanties jusqu'à ce que les sanctions soient levées de manière tangible et que la voie soit ouverte pour que l'Iran revienne à la mise en œuvre des mesures volontaires» qu'il avait prises dans le cadre du JCPOA.

Le 1er décembre 2020, les législateurs iraniens ont voté à une écrasante majorité en faveur du `` Plan d'action stratégique pour lever les sanctions et protéger les intérêts du peuple iranien '', qui entend contrecarrer les sanctions imposées à l'Iran après le retrait des États-Unis de l'accord nucléaire en 2018. Le Le projet de loi est devenu loi après avoir été approuvé par le Conseil des gardiens de l'Iran.

Selon la nouvelle loi, l'administration iranienne est tenue de suspendre davantage d'engagements dans le cadre de l'accord nucléaire, officiellement connu sous le nom de Plan d'action global conjoint (JCPOA), si les sanctions américaines ne sont pas assouplies d'ici le 21 février.

La loi charge l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (AEOI) de produire et de restaurer au moins 120 kilogrammes d’uranium enrichi avec un niveau de pureté de 20% chaque année, ainsi qu’un enrichissement au-delà de 20% si les activités nucléaires pacifiques du pays l’exigent.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 12 =