Ouvrir la porte du golfe Persique au régime sioniste est «dangereuse »

Téhéran (IRNA)- Soulignant la nécessité de contrer l'unilatéralisme américain en élargissant la coopération régionale, le Président Hassan Rohani a déclaré : « Ouvrir la porte de la région du golfe Persique au régime sioniste en tant qu'élément déstabilisateur et source de trouble, est une initiative dangereuse. »

Soulignant l’intérêt de la République islamique d'Iran pour élargir la coopération régionale, dans le but d'aider à instaurer la paix et la stabilité dans la région, a salué le développement des coopérations dans le but d'aider à établir la paix et la stabilité dans la région en tant qu'étape stratégique contre l'unilatéralisme des Etats-Unis et leur ingérence dans les affaires régionales.

Le Président a poursuivi en insistant sur la nécessité de maintenir la sécurité, la paix et la stabilité dans la région, et cela par les pays de la région eux-mêmes.

Il a souligné la nécessité de développer les coopérations défensive et militaire entre l'Iran et la Russie, étant donné la fin de l'embargo sur les armes contre l’Iran, en octobre de l'année dernière.

Saluant la position de Moscou et son soutien aux pourparlers sur le nucléaire, le Président Rohani a souligné l’impératif de poursuivre les efforts visant à maintenir et à relancer le Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien de 2015 (PGAC, JCPOA selon son acronyme anglais) en tant qu'accord international multilatéral ayant servi de modèle pour résoudre les problèmes par la diplomatie négociée.

« Le monde entier est arrivé à cette conclusion que la pression maximale a échoué et que le seul moyen pour les États-Unis de revenir dans le JCPOA est de lever les sanctions », a conclu le Président Hassan Rohani toujours à l’occasion d’une rencontre ce mardi avec le Chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov à Téhéran.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 7 =