Journée mondiale d’Al-Qods: une stratégie historique pour mettre en lumière la cause palestinienne

Téhéran (IRNA)- La Journée mondiale de Qods est l’un des événements les plus importants dans le monde d’aujourd’hui pour mettre en lumière la cause palestinienne en tant que problème principal du monde islamique et essayer de rappeler l’agonie du peuple opprimé aux autres nations.

Plus de 70 ans après que la communauté internationale ait commis l'erreur historique et approuvé un nouveau type d'exploitation et de vol de terres cette fois non par les puissances occidentales mais par le régime sioniste; ainsi, les Palestiniens opprimés souffrent toujours du néocolonialisme.

La communauté internationale est bien consciente que le régime sioniste continue d’usurper les territoires palestiniens et d’opprimer le peuple, mais son inaction permet au régime de se soustraire au châtiment de ses crimes et de continuer à usurper les terres palestiniennes, de violer les réglementations internationales, de construire des colonies illégales, de tuer des Palestiniens innocents et de garder la nation arabe captive pendant tant d'années.

La Journée internationale de Qods est l'une des stratégies les plus importantes du défunt Imam Khomeiny, qui a mis en garde contre la menace du régime sioniste pour les musulmans du monde le 7 août 1979. Cette journée est considérée comme une occasion de refléter la voix des Palestiniens sans voix, qui vivent sous l'oppression du régime sioniste.

Theodor Herzl, fondateur de la forme politique du sionisme et journaliste autrichien, a appelé à l'établissement d'un gouvernement juif et d'un foyer pour les juifs européens il y a 135 ans.

La chute de l'Empire ottoman a fourni aux puissances coloniales l'occasion de trouver un territoire pour faire avancer les plans introduits par Herzl. La Grande-Bretagne a obtenu un mandat pour la Palestine le 25 avril 1920 et ce mandat a été approuvé par la Société des Nations. Le Plan de partition des Nations Unies pour la Palestine était une proposition des Nations Unies, qui recommandaient une partition de la Palestine mandataire à la fin du mandat britannique.

Le régime sioniste a usurpé une partie des terres palestiniennes après la guerre des Six jours avec les États arabes en 1967. Le Conseil de sécurité des Nations Unies a approuvé des résolutions annonçant que l'acquisition de terres par l'armée pourrait être illégale, mais le régime a continué sa méthode de vol de terres et a négligé les lois internationales.

Il existe de nombreux exemples historiques de crimes commis contre les Palestiniens par le régime sioniste. La cause de la Palestine est l’une des principales questions auxquelles l’ONU devrait accorder de l’importance à l’agonie de la nation opprimée.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
7 + 6 =