L'Iran demande une action internationale contre l'agression israélienne et l'occupation de la Palestine

Le Ministère iranien des affaires étrangères a exprimé sa solidarité avec le peuple palestinien qui a subi de violentes attaques israéliennes ces derniers jours, appelant tous les gouvernements et organisations internationales à condamner les atrocités du régime sioniste et à faire pression pour que ces crimes soient mis fin.

Le ministère iranien des Affaires étrangères a publié vendredi une déclaration à l'occasion du 73e anniversaire de la Journée de la Nakba (catastrophe) qui a forcé des centaines de milliers de Palestiniens à quitter leurs maisons en 1948 et lorsque Tel Aviv a proclamé l'existence.

La déclaration a fermement condamné la récente vague de violence du régime sioniste contre les Palestiniens et a appelé les gouvernements du monde et les organisations internationales à s'acquitter de leur devoir, à faire pression pour mettre fin à l'occupation israélienne de la Palestine et à contrer les crimes et actes d'agression sionistes persistants.

Le Ministère des affaires étrangères a également exprimé le soutien de l’Iran à la cause palestinienne, soulignant que le seul moyen de régler la crise est d’organiser un référendum avec la participation de tous les principaux habitants de la Palestine, y compris les musulmans, Chrétiens et juifs, afin d'exercer leur droit à l'autodétermination et de façonner leur système de gouvernement souhaitable.

L’Iran maintient que la question de Palestine reste la première priorité du monde musulman malgré tous les complots séditieux et les plans humiliants de normalisation des relations avec le régime israélien, a souligné le communiqué, exhortant les nations et les gouvernements islamiques à régler leurs différends et à s'unir pour soutenir la Palestine contre les occupants israéliens.

Alors que la dernière vague de violence israélienne contre les Palestiniens entre dans le cinquième jour, le nombre de morts est en constante augmentation. Selon les derniers chiffres, plus de 110 personnes - dont 29 enfants - ont été tuées dans des frappes aériennes au cours des quatre derniers jours. Le régime sioniste a pilonné des bâtiments dans la bande de Gaza à la suite d'une forte répression des fidèles à Jérusalem (al-Quds).

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha