Bagheri Kani critique l'inertie des pays islamiques face aux crimes des Sionistes à Gaza

Téhéran (IRNA)- Le secrétaire général du Haut Conseil des droits de l'homme d'Iran a critiqué l'inertie des pays islamiques face aux attaques du régime sioniste contre Gaza entraînant le martyr d'un grand nombre de Palestiniens innocents dont plusieurs femmes et enfants.

Ali Bagheri Kani a annoncé sur son compte Twitter: "Quels autres crimes les sionistes devraient-ils commettre pour que les pays islamiques convoquent un sommet de l'organisation de la coopération islamique pour agir? La tenue d'un sommet extraordinaire de l'Organisation de la coopération islamique est la moindre chose que les gouvernements islamiques puissent faire maintenant pour le peuple palestinien opprimé."

"Les pays arabes qui, hier, sous prétexte d'établir la paix, se sont liés d'amitié avec le bourreau sioniste et ont poignardé la communauté islamique par derrière, doivent  répondre aujourd'hui à propos du sang des enfants à Gaza.", a ajouté le chef adjoint aux Affaires internationales de la justice iranienne.

Faisant référence à sa rencontre avec l'ambassadeur syrien, Bagheri Kani a souligné: "Lors de la rencontre avec l'ambassadeur de Syrie en Iran, j'ai dit: "Aujourd'hui, l'axe de la résistance est plus fort et le régime sioniste est plus faible que jamais. Lorsque les missiles syriens égarés frappent près du centre nucléaire de Dimona, le grand malheur tombera sur les Sionistes le jour où la Résistance décide d'utiliser les missiles de haute précision."

"La nouvelle Intifada à Gaza a prouvé que ni la trahison des cheikhs arriérés de certains pays arabes ni les crimes sionistes n'affaibliront jamais la Résistance du peuple palestinien.", a martelé le secrétaire général du Haut Conseil des droits de l'homme d'Iran.

Selon le dernier rapport du ministère palestinien de la Santé, le nombre de martyrs de l'agression israélienne à Gaza est passé à 126 personnes, dont 31 enfants et 20 femmes.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha