La frappe US contre le vol civil 655 d’Iran Air, un dossier qui pèse encore dans les relations irano-américaines

Téhéran (IRNA) - 290 morts, dont 66 enfants: il y a 33 ans jour pour jour l'une des plus graves catastrophes aériennes de l'histoire s'est produit au-dessus du Golfe Persique par le croiseur américain USS Vincennes.

Le 3 juillet 1988, les vies de 290 passagers d’un avion de ligne iranien, ont été emportées par une attaque meurtrière  du navire de guerre américain, déployé dans la région, laissant une douleur amère dans les mémoires des Iraniens.

Aujourd’hui marque le 33e anniversaire de la frappe en plein vol de l'avion de la ligne aérienne iranienne par le navire de guerre américain l'USS Vincennes. Le 3 juillet 1988, l'appareil avec à son bord 290 passagers dont 66 enfants s'est frappé dans les eaux du Golfe Persique.

Un regard rétrospectif sur les atrocités commises par les États-Unis qui ont opprimé d'innombrables nations à travers le monde dont le peuple innocent de l’Iran islamique, montre que les comportements inhumains sont institutionnalisés par les différentes administrations américaines qui ne lésinent sur rien pour assurer leurs intérêts.

Le peuple iranien considère les auteurs de cette catastrophe comme des fanfarons dépourvus de toute logique qui commettent au nom de la défense des droits de l’homme et des droits des peuples des crimes gratuits.

Le vol 655 d'Iran Air, abattu par les Américains, reliait Téhéran à Abu-Dhabi au moment où il a ciblé et abattu par l'USS Vincennes au-dessus du golfe Persique. Tous les 290 passagers dont 46 étrangers et 66 enfants ont été tués.

Cette catastrophe compte parmi les plus meurtrières de l'histoire de l'aviation civile.

Le gouvernement américain ne reconnaît toujours aucune infraction du côté de l'équipage du croiseur USS Vincennes. Aucun des marins n'a été sanctionné pour l'avion de ligne abattu. De plus, l'équipage du croiseur a été récompensé pour un accomplissement juste et précis de la mission.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha