L’Iranienne Mirzakhani, la seule femme dans le monde à avoir remporté la médaille Fields des mathématiques

Téhéran (IRNA)- L’Iranienne Maryam Mirzakhani, la seule femme à avoir remporté la médaille Fields des mathématiques, est le symbole de motivation des femmes scientifiques iraniennes.

Aujourd’hui est le 4e anniversaire de la mort de Maryam Mirzakhani, une mathématicienne iranienne qui a été la seule femme à avoir remporté une médaille Fields, la distinction la plus prestigieuse en mathématiques, décédée en 2017.

Maryam Mirzakhani, née le 12 mai 1977 à Téhéran et morte le 14 juillet 2017 à Stanford (Californie), était une mathématicienne iranienne, professeure à l'université Stanford, connue pour ses travaux en topologie et en géométrie (notamment en géométrie des surfaces de Riemann) et la seule femme récipiendaire de la médaille Fields (13 août 2014).

La médaille Fields, créée en 1936, est souvent décrite comme le prix Nobel de mathématiques. Mais contrairement aux Nobel, les Fields ne sont décernés qu'aux personnes âgées de 40 ans ou moins, non seulement pour honorer leurs réalisations, mais aussi pour prédire de futurs génies mathématiques.

L’Iran était toujours le berceau des grands mathématiciens au cours de son histoire brillante dans la science et dans la recherche. Les figures comme Avicenne, Khayyam, Kharazmi et Nassiroddine Toussi sont parmi les Iraniens qui ont marqué les mathématiques et la géométrie. Les ouvrages de ces scientifiques iraniens étaient traduits dans les langues européennes depuis le moyen-âge.

Le célèbre triangle Pascal-Khayyam est un des réalisations qui reflète bien l’interaction entre les scientifiques iraniens et français dans le domaine des mathématiques.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha