L’Iran se félicite de toute initiative de l’Irak pour augmenter la coopération entre les pays de la région

Bagdad (IRNA) - Avant de se rendre à Bagdad, dans le cadre de sa première visite d’état, le nouveau ministre iranien des Affaires étrangères a déclaré : "Nous nous félicitons de toute initiative régionale des responsables de la République d'Irak avec la participation des peuples de la région".

Lors de sa première visite d’état à l’étranger, Hossein Amir Abdollahian, nouveau ministre iranien des Affaires étrangères, a ajouté : "Nous pensons que la Syrie, en tant que voisin important de l'Irak, aurait dû être invitée à ce sommet. Bien sûr, nous sommes en contact et en consultation avec les dirigeants syriens concernant la sécurité et le développement durable dans la région, et nous consulterons directement Damas au sujet du sommet de Bagdad et de l'accent mis sur le rôle important des pays de la région dans toute initiative régionale."

Le sommet des pays voisins d’Irak aura lieu le 28 août 2021 à Bagdad, dans le cadre des efforts de Mustafa al-Kadhimi pour restaurer le rôle de médiateur de l'Irak dans la région.

Jusqu'à présent, la présence du président français Emmanuel Macron, du président égyptien Abdel Fattah al-Sisi et du roi de Jordanie Abdallah II en tant que hauts responsables présents au sommet de Bagdad a été confirmée.

Des responsables à Bagdad ont déclaré que le président turc Recep Tayyip Erdogan serait également présent, mais Ankara n'a pas encore confirmé la nouvelle.

Plus tôt, le ministre irakien des Affaires étrangères Fawad Hussein a déclaré dans un communiqué que les membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU avaient été invités à assister au sommet et devaient y assister au niveau des ambassadeurs.

Le président syrien Bachar al-Assad sera l'un des principaux absents du sommet, le ministre irakien des Affaires étrangères affirmant que la raison pour laquelle la Syrie n'a pas été invitée au sommet était l’objection présentée par certains pays participants.

Fouad Hussein a poursuivi que la question de la Syrie est un sujet de litige et n'est pas entre nos mains, nous avons de bonnes relations avec la Syrie et nous n'avons jamais rompu nos relations diplomatiques avec Damas.

Outre les voisins de l'Irak (à l'exception du président syrien), le Qatar, les Émirats arabes unis et l'Égypte, ainsi que des membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et le Japon, ont été invités au sommet.

L'Irak a annoncé que le sommet visait à réduire les tensions dans la région, à développer les relations économiques et à résoudre les différends entre les voisins de l'Irak.

Le sommet devrait inclure des réunions parallèles entre les pays participants.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha