Les relations économiques Téhéran-Tachkent devraient être améliorées "conformément aux relations politiques"

Téhéran (IRNA)-Le Président de la République islamique d'Iran (RII), Seyyed Ebrahim Raïssi, s'exprimant à l'occasion d'une rencontre ce jeudi avec son homologue ouzbek à Douchanbé, a déclaré : « Le niveau actuel des relations économiques entre Téhéran et Tachkent n'est pas le même que le niveau des relations politiques entre les deux pays, et la République islamique est intéressée à étendre les relations économiques avec l'Ouzbékistan dans le cadre de sa politique de l'élargissement des relations avec ses voisins. "

En visite officielle au Tadjikistan, ce jeudi après-midi 16 septembre, pour participer au sommet de l'OCS, le Président Raïssi rencontre en marge de la réunion, son homologue ouzbek, Shavkat Mirziyoyev et le félicite à l'occasion du 30e anniversaire de l'indépendance de son pays.

"L'activation de la Commission conjointe sur la coopération et la participation des parties actives dans le secteur privé peut jouer un rôle efficace dans l'expansion des relations économiques et des interactions entre les deux pays", a précisé Ebrahim Raïssi.

Félicitant son homologue ouzbek pour la présidence du prochain mandat de l'Organisation de coopération de Shanghai, l'ayatollah Raisi a déclaré à son interlocuteur : « Je pense que votre attitude positive et constructive peut apporter de nombreuses bénédictions et fruits à la région et aux pays membres de l'OCS."

S'attardant sur le fait que les sanctions n'était et ne sont pas un obstacle aux progrès de l'Iran, le Président Raïssi a indiqué : "Nous cherchons pourtant à lever les sanctions oppressives contre nous".

Evoquant la question afghane, il a également déclaré : "La République islamique d'Iran soutient la formation d'un gouvernement inclusif avec la participation de tous les groupes ethniques et politique en Afghanistan, ce qui conduira à l'établissement de la paix et de la stabilité dans ce pays."

Pour sa part le Président ouzbek, Shavkat Mirziyoyev s'est dit ravi de la rencontre avec son nouvel homologue iranien.

Faisant référence aux expériences et aux antécédents de l'ayatollah Raissi pendant sa présidence à la tête du pouvoir judiciaire et à la lutte efficace de ce dernier contre la corruption économique, il a déclaré: " Nous serons très heureux d'utiliser votre expérience dans ce domaine."

Le Président de l'Ouzbékistan a déclaré que les deux pays ont une bonne compréhension dans le domaine des relations politiques, notant que le contexte civilisationnel et historique commun des deux pays peut jouer un rôle important pour faciliter l'expansion des relations économiques et culturelles entre les deux pays.

"L'Ouzbékistan recherchait une feuille de route opérationnelle pour élargir les relations économiques avec l'Iran, en particulier dans le domaine des transports, et pour rendre plus actif le corridor de communication nord-sud axé sur le port de Chabahar", a-t-il conclu.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha