Amir Abdollahian et Guterres s’échangent sur l’échange de détenus Iran-USA

Téhéran (IRNA)- Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdollahian, lors d'un appel téléphonique avec le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a exprimé ses préoccupations concernant la situation en Afghanistan, la lutte contre le terrorisme, le JCPOA et l’échange de détenus Iran-USA.

Lors de cet entretien téléphonique, Amir Abdollahian a souligné le rôle de l'ONU concernant les développements en Afghanistan et a exhorté le chef de l'ONU à prendre des mesures sérieuses pour arrêter et combattre le terrorisme en Afghanistan.

Il a évoqué la conférence régionale sur l'Afghanistan qui doit se tenir à Téhéran, affirmant qu'elle se tiendra en présence des voisins afghans.

Le chef de la diplomatie iranienne a également souligné les pourparlers nucléaires, affirmant que les récentes négociations entre le vice-ministre iranien des Affaires étrangères pour les Affaires politiques Ali Bagheri Kani et le Secrétaire général adjoint de l'Union européenne (UE) pour l'Action étrangère Enrique Mora à Téhéran étaient positives et se poursuivront la semaine prochaine à Bruxelles.

L'Iran soutient des négociations qui ont des résultats pratiques tangibles, et si les parties au JCPOA se conforment à leurs obligations, l'Iran reviendra à ses engagements, a-t-il noté.

Amir Abdollahian a qualifié l'échange de prisonniers Iran-USA, d'acte humanitaire, affirmant qu'il ne devrait pas être lié à des pourparlers nucléaires.

Pendant ce temps, Guterres espérait le succès des pourparlers nucléaires, affirmant que les Nations Unies avaient toujours soutenu le JCPOA et avaient cherché un moyen de ramener la situation à l'époque avant le retrait des États-Unis du JCPOA.

« Les Nations Unies continueront d'envoyer de l'aide humanitaire en Afghanistan et mettent l'accent sur la mise en place d'un gouvernement inclusif qui inclut tous les groupes ethniques et minorités afghans. », a conclu le SG des Nations Unies.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha