Moscou et Pékin soutiennent la position de l'Iran pour les négociations «axées sur les résultats»

Moscou - IRNA - Ali Bagheri Kani, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères de la République islamique d'Iran, a déclaré que Téhéran cherchait un résultat tangible pour son peuple dans les nouveaux pourparlers de Vienne axés sur la levée des sanctions oppressives contre la nation iranienne, avant d’indiquer : « La Russie et la Chine ont également soutenu des pourparlers axés sur les résultats, réclamés par l’Iran ».

Le diplomate de haut rang iranien, qui est arrivé à Moscou jeudi soir dans le but d'avoir des entretiens bilatéraux avec son homologue russe Sergueï Ryabkov sur le nouveau cycle de pourparlers visant à lever les sanctions oppressives contre la nation iranienne, a déclaré à IRNA : « Dans les négociations pour la levée des sanctions illégales et oppressives contre la nation iranienne, on s’attend à ce que ces deux pays signataires (Russie et Chine) aient une bonne coopération et être en harmonie avec les positions de la République islamique d'Iran lors des 4+1.

Se référant à ses entretiens avec Enrique Mora, coordinateur de la Commission mixte du PGAC (accord multilatéral sur le nucléaire iranien de 2015), pour les pourparlers de Vienne, à Téhéran et à Bruxelles, le vice-ministre des Affaires étrangères de la République islamique d'Iran a déclaré : « Nous avons eu des entretiens à Téhéran, puis à Bruxelles. Nous avons eu des discussions constructives, sérieuses et franches avec M.Mora à Bruxelles il y a deux jours dans le but d'entamer des pourparlers mise en pause à Vienne et pour un nouveau cycle des rencontres visant à lever les sanctions illégales et oppressives contre l'Iran. »

« Nos pourparlers sont avec les pays du groupe 4+1 (Chine, Russie, France, Royaume-Uni +Allemagne) », a déclaré le vice-ministre politique des Affaires étrangères de la République islamique d'Iran en réponse à une question sur l'accueil réservé par les États-Unis aux nouveaux pourparlers.

Sur la base d’un accord conclu avec les 5 parties restantes au pacte multilatéral sur le nucléaire de 2015, des négociations bilatérales avec chacun de ces pays seront organisées pour partager leurs points de vue sur la levée des sanctions oppressives contre la nation iranienne.

Dans ce contexte, à l'invitation de Ryabkov, le premier cycle de pourparlers s'est tenu aujourd'hui, vendredi 29 octobre, avec la partie russe.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha