27 nov. 2021, 22:21
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84557370
0 Persons
Khaji et Pederson mettent l'accent sur des solutions politiques à la crise syrienne

Téhéran (IRNA)- L'assistant principal du ministre iranien des Affaires étrangères pour les affaires politiques spéciales a eu une conversation téléphonique avec l'envoyé spécial des Nations Unies pour la Syrie afin de discuter des derniers développements concernant la Syrie.

L'assistant principal du ministre iranien des Affaires étrangères pour les affaires politiques spéciales, Ali-Asghar Khaji, et l'envoyé spécial des Nations Unies pour la Syrie, Geir O. Pedersen, ont discuté des derniers développements en Syrie, y compris le Comité constitutionnel syrien, lors d'une conversation téléphonique samedi.

Les deux diplomates lors de l'appel téléphonique ont discuté des derniers développements en Syrie, y compris le processus politique de résolution de la crise, le Comité constitutionnel et le développement de l'aide humanitaire.

Les deux parties ont soutenu la poursuite du processus politique syrien et souligné la nécessité de poursuivre les pourparlers dans le cadre de la commission constitutionnelle.

L'assistant principal du ministre iranien des Affaires étrangères pour les affaires politiques spéciales a également exprimé l'espoir que grâce aux efforts conjoints des Nations Unies et de la communauté internationale, les mesures nécessaires seraient prises pour lever les sanctions unilatérales et reconstruire immédiatement les infrastructures nécessaires pour améliorer la situation humanitaire dans le pays et les réfugiés retourneraient chez eux.

Pederson, pour sa part, a expliqué ses dernières actions et efforts et a souligné l'expansion de l'aide humanitaire comme élément fédérateur dans la résolution de la crise syrienne.

La dernière fois que les deux diplomates se sont entretenus, c'était le 20 octobre, lors d'une réunion à Genève au cours de laquelle ils ont mis l'accent sur la rédaction de la constitution syrienne sans ingérence étrangère.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha