Le régime israélien tente d'empoisonner les pourparlers de Vienne par des mensonges (Téhéran)

Téhéran (IRNA)- Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a averti que le régime israélien tentait de faire obstacle à des progrès potentiels dans les pourparlers en cours à Vienne qui visent la suppression des sanctions illégales et inhumaines des États-Unis contre la République islamique.

«Le régime israélien dont l'existence repose sur la tension, claironne des mensonges pour empoisonner les pourparlers de Vienne», a tweeté Saeed Khatibzadeh mercredi.

Un septième cycle de pourparlers a débuté lundi dans la capitale autrichienne. Juste à la veille des négociations, le Premier ministre israélien Naftali Bennett a affirmé que le régime « est très inquiet quant à la volonté de lever les sanctions ». Il a affirmé que la suppression potentielle des interdictions permettrait "un flux de milliards (de dollars) vers l'Iran en échange de restrictions insatisfaisantes dans le domaine nucléaire". Les États-Unis ont rendu les sanctions en 2018 après avoir abandonné illégalement et unilatéralement un accord nucléaire historique entre l'Iran et les puissances mondiales. À l'époque, le régime israélien a joué un rôle important en encourageant Washington à abandonner l'accord.

Le régime a, quant à lui, battu les tambours de la guerre avec l'Iran en décourageant la négociation et en insistant sur le recours à « l'option militaire ». Afin de saboter soi-disant le programme d'énergie nucléaire pacifique de l'Iran, Tel-Aviv a assassiné jusqu'à sept scientifiques nucléaires iraniens, dont le Dr Mohsen Fakhrizadeh, qu'il a soumis à des assassinats ciblés en 2020. Tel-Aviv a également ciblé les installations nucléaires iraniennes avec des crimes terroristes sur plusieurs occasions.

Khatibzadeh, cependant, a exhorté les parties aux négociations à Vienne à ne pas laisser leur jugement être assombri par les provocations et la propagande israéliennes. «Toutes les parties présentes dans la salle sont désormais confrontées à un test de leur indépendance et de leur volonté politique d'accomplir le travail, indépendamment des fausses nouvelles conçues pour détruire les perspectives de succès», a déclaré le porte-parole.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha