L'Iran condamne l'attaque terroriste au Pakistan et réaffirme la nécessité de lutter contre le terrorisme dans toute la région

Téhéran (IRNA)- Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a fermement condamné un attentat terroriste à la bombe dans la ville de Lahore, dans l'est du Pakistan, réaffirmant la nécessité de poursuivre la lutte contre les groupes terroristes dans toute la région.

Les déclarations de Saeed Khatibzadeh interviennent après qu'au moins deux personnes ont été tuées et 22 blessées jeudi lors d'un attentat à la bombe dans un quartier commerçant animé de la mégapole pakistanaise de Lahore.

Un groupe séparatiste nouvellement formé basé dans la province du sud-ouest du Balouchistan a revendiqué la responsabilité dans un SMS envoyé à un journaliste de Reuters.

"Cette attaque visait des employés de banque. Un communiqué détaillé sera publié prochainement", a déclaré sur Twitter un porte-parole de l'Armée nationaliste baloutche.

"C'était l'explosion d'une bombe", a déclaré à Reuters un porte-parole de la police, Arif Rana, ajoutant qu'un appareil de temps monté sur une moto a explosé devant un magasin du marché. Il a noté qu'un garçon de neuf ans figure parmi les trois morts.

Le Premier ministre pakistanais Imran Khan a exprimé ses regrets pour "la perte de précieuses vies humaines", a déclaré un porte-parole de son bureau aux journalistes.

"De telles attaques terroristes soulignent une fois de plus la nécessité de lutter contre les groupes terroristes afin d'établir la paix et le calme dans la région", a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

Khatibzadeh a également exprimé sa sympathie aux victimes de l'attaque terroriste, à leurs familles et au gouvernement ami du Pakistan.

Les séparatistes de la province pakistanaise du Balouchistan ont déjà revendiqué plusieurs attaques dans cette province riche en minerais, qui borde l'Afghanistan et l'Iran et est la plus grande des quatre provinces du Pakistan.

Depuis décembre, le Pakistan a connu une série d'explosions et d'attaques contre ses forces de police après l'expiration d'une trêve entre le gouvernement et les talibans pakistanais.

Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), un groupe militant local, a revendiqué la responsabilité des attaques les plus récentes.

Le TTP a déclaré en début de semaine qu'il était responsable d'une fusillade meurtrière à Islamabad lundi soir au cours de laquelle un policier a été tué et deux autres blessés.

La police a déclaré que les deux assaillants avaient été tués tandis que le ministre pakistanais de l'Intérieur a mis en garde contre le potentiel de nouvelles violences.

Le gouvernement pakistanais a annoncé à la fin de l'année dernière qu'il avait conclu une trêve d'un mois avec le TTP, facilitée par les talibans afghans, mais la trêve a expiré le 9 décembre de l'année dernière après l'échec des pourparlers de paix.

Le TTP a été blâmé pour des centaines d'attentats à la bombe et d'enlèvements à travers le pays.

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha