Pourparlers de Vienne : poursuivre les consultations pour résoudre les questions importantes en suspens

Téhéran - IRNA - Malgré les progrès significatifs des négociations, des questions importantes demeurent et l'accord final n'a pas encore été conclu et le moment exact pour celui-ci n'est pas clair.

Selon l'IRNA, les pourparlers de Vienne ont atteint un point ces derniers jours où les pays occidentaux doivent ouvrir la voie à un bon accord en prenant une décision politique, en renonçant à l'extravagance et en respectant les lignes rouges de l'Iran.

Une réunion bilatérale a eu lieu entre Ali Bagheri, le négociateur en chef de la République islamique d'Iran, et Enrique Mora, le coordinateur des pourparlers de Vienne hier (6 mars 2022). 
Avant cette réunion, plusieurs autres rencontres ont eu lieu entre Ali Bagheri, le négociateur en chef de notre pays, et Enrique Mora, le coordinateur des pourparlers et les principaux négociateurs des trois pays européens (France, Russie, Allemagne).

Grossi est arrivé à Téhéran vendredi soir pour discuter de l'un des derniers problèmes épineux bloquant la relance de l'accord avec l'Iran, officiellement connu sous le nom de Plan d'action global conjoint (JCPOA), en tant que huitième cycle des pourparlers entre l'Iran et le P4+1. groupe de pays a atteint un point critique.

 Le représentant permanent de l'Iran auprès de l'Organisation internationale basée à Vienne a déclaré dimanche que l'AIEA avait retiré le nom de l'un des sites iraniens en question de sa liste des problèmes restants.

Les négociations à Vienne ont atteint un stade «critique» et quelques questions «importantes» restent à régler. La conclusion d'un accord final ne sera disponible qu'avec les décisions politiques nécessaires des parties occidentales, en particulier de Washington.

Le huitième cycle de pourparlers a débuté à Vienne le 27 décembre 2021. Les participants s’occupent ces jours-ci de la finalisation du projet de texte de l'accord et décident toujours sur certaines questions litigieuses.

Les négociations entre l'Iran et les 4+1 (Chine, Russie, France, Royaume-Uni, Allemagne) à Vienne pour lever les sanctions se trouvent à un moment critique et attendent les décisions politiques de l'Occident qui cherche de temps en temps à détourner l'opinion publique et cela en ayant recours à des jeux psychomédiatiques.

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha