Zarif poingte du doigt les Etats-Unis pour avoir vendu des armes servant à tuer des civils

Téhéran, 16 décembre, IRNA - Le ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a fustigé les Etats-Unis pour avoir fourni à leurs alliés des armes pour tuer des civils, affirmant que l'Iran avait plaidé pour la paix et le dialogue au Yémen.

«Alors que l'Iran demande depuis le premier jour le cessez-le-feu, l'aide et le dialogue au Yémen, les Etats-Unis ont vendu des armes permettant à leurs alliés de tuer des civils et d'imposer la famine. Aucun montant de faits alternatifs ou de preuves alternatives ne couvre la complicité américaine dans les crimes de guerre», a déclaré Zarif vendredi à son compte.

L'émissaire américain à l'ONU, Nikki Haley, est apparu jeudi devant des débris d'un missile d'une origine soit disant iranienne qui aurait été tiré du Yemen vers l'Arabie saoudite.

L'émissaire iranien de l'ONU, Gholamali Khoshroo, a rejeté les accusations et déclaré que la position de Téhéran vis-à-vis du Yémen était le dialogue et la paix et s'opposait à bombarder le pays qui est victime d'une crise humanitaire et a désespérément besoin d'aide humanitaire.

Lors de la visite du président américain Donald Trump en Arabie saoudite en mai dernier, premier voyage à l'étranger depuis son entrée en fonction, une transaction de 460 milliards de dollars a été signée par les deux pays pour l'achat par les saoudiens de matériel militaire.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**