Des représentants de la communauté arménienne de Téhéran rendent hommage au défunt Imam Khomeini

Téhéran (IRNA) - Des membres du Conseil arménien de l’archevêque et des représentants des instances affiliées, ainsi que des représentants des clubs et associations arméniens, accompagnés du pasteur Mashtots Khachatourian et du pasteur Sarkis Khosravian, ont rendu hommage au défunt père-fondateur de la République islamique d’Iran (RII), Imam Khomeini.

A l’occasion des cérémonies de la « décade de Fajr », marquant les dix journées (de 1er  à 11 février ) de célébration de la victoire de la Révolution de 1979 et ‎le retour historique et triomphale de feu Imam Khomeini  à la patrie, il y a 41 ans le 1er février jour pour jour des écoles et des églises font habituellement sonner leurs cloches et les bateaux font retentir leurs sirènes.

A l’occasion des cérémonies de la « décade de Fajr » marquant les dix journées (de 1er  à 11 février ) de célébration de la victoire de la Révolution de 1979 et ‎le retour historique et triomphale de feu Imam Khomeini  à la patrie, il y a 41 ans le 1er février jour pour jour des écoles et des églises arméniennes font habituellement sonner leurs cloches. 

Comme chaque année, les célébrations ont commencé le matin et à l’heure de l'arrivée à Téhéran, le 1er février 1979, de l'avion d'Air France ayant ramené d'un exil de plus de 14 ans l'ayatollah Rouhollah Khomeiny, feu architecte de la Révolution et premier Leader de la République islamique d'Iran (Que sa demeure soit au Paradis).

Le 1er février, en déposant des gerbes de fleurs dans le mausolée de l'Imam Khomeiny, toutes les couches de la société iranienne, ont réitéré leur allégeance avec les idéaux du fondateur de la République islamique. Dans le cadre des cérémonies de cette journée à Téhéran, un défilé de motards a suivi le trajet historique de l'Imam Khomeiny depuis l'aéroport de MehrAbad jusqu'au cimetière des martyrs.

Plus de 450 journalistes, caméramans et photographes ont couvert le déroulement des cérémonies du 1er février à Téhéran.

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 1 =