Al-Kazimi assure Téhéran d'adopter des mécanismes complets pour mettre fin aux défis dans la région

Téhéran (IRNA)- Le Premier ministre Moustafa al-Kazimi a souligné la nécessité d'une coopération entre les pays de la région pour parvenir à des mécanismes globaux pour arrêter les défis et les problèmes qui planent dans la région.

Lors d'une conférence de presse conjointe avec le président iranien Hassan Rohani, le Premier ministre irakien Mustafa al-Kazemi a déclaré: «Je remercie le président de m'avoir invité, ainsi que ma délégation d'accompagnement. Le but de ce voyage est de renforcer les relations historiques qui existent entre les deux pays.»

Le haut responsable irakien a souligné que le but de ce voyage est de renforcer les relations bilatérales entre les deux pays, en particulier aujourd'hui nous sommes confrontés à des défis, dont une partie est le résultat de l'épidémie de coronavirus et de la chute des prix du pétrole. Face à de tels défis, nous avons besoin d'une coordination entre les deux pays d'une manière qui serve les intérêts de l'Iran et de l'Irak.

Al-Kazemi a souligné: «Les relations Iran-Irak ne sont pas seulement dues à la situation géographique des deux pays et à la frontière de 1450 km, mais aussi à des relations historiques, religieuses et culturelles qui sont enracinées dans l'histoire. Alors que nous discutons des questions régionales, de la stabilité et de la paix, à l'ombre des défis auxquels la région est confrontée.

Le Premier ministre irakien a déclaré: «Je m'adresse à mes frères de la République islamique d'Iran et je souligne que le peuple irakien est désireux d'avoir d'excellentes relations avec la République islamique d'Iran sur la base du principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des deux pays.»

Al-Kazemi a poursuivi en disant: «Nous avons combattu le terrorisme et les groupes takfiri, et la République islamique d’Iran a été l’un des premiers pays à soutenir l’Iraq sur cette voie, et nous n’oublierons pas cela. Pour cette raison, l'Irak s'est rangé du côté de l'Iran pour aider l'Iran à surmonter ses défis économiques, et de cette manière, l'Irak est devenu un marché majeur pour le commerce iranien.»

Le Premier ministre irakien a poursuivi en disant que «Nos relations avec l'Iran et différents pays sont basées sur la bonne volonté et notre effort est de travailler avec la République islamique d'Iran pour trouver des moyens de sortir la région des défis et des tensions dont elle souffre; Nous pensons qu'en coopérant et en travaillant avec différents pays de la région, nous pouvons trouver des solutions globales pour mettre fin aux défis de la région.

«L'Iran et l'Irak souffrent tous deux de défis et de problèmes économiques, et nos nations attendent de recevoir de meilleurs services de la part des gouvernements», a-t-il déclaré.

Al-Kazemi a souligné que «l'Irak ne permet pas qu'une menace de son territoire soit posée contre l'Iran, d'autant plus que les relations entre les deux pays remontent à des centaines d'années, mais nous devons soutenir ces relations de longue date».

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 0 =