Les sanctions médicales des USA empêchent l'accès égal au vaccin de coronavirus

Téhéran (IRNA) – La politique de pression maximale des États-Unis contre d'autres pays comprend des sanctions oppressives et illégales dans les domaines médicaux. Perturber le système de santé des pays sanctionnés dans la lutte contre le coronavirus et refuser un accès libre et égal au vaccin de Covid-19 marquent une autre page de la liste noire des crimes contre l'humanité commis par Washington.

Alors que le monde est menacé par les conséquences de la pandémie de coronavirus, Les États-Unis poursuivent et intensifient leurs actions unilatérales et illégales en opposant des sanctions médicales contre les pays indépendants. La Maison-Blanche a franchi les lignes rouges du terrorisme économique et atteint la frontière des crimes contre l'humanité.

La pandémie du coronavirus dans le monde a créé une concurrence internationale sans précédent afin de découvrir le vaccin de cette maladie. Plus de 145 sociétés pharmaceutiques et centres universitaires dans le monde sont en concurrence pour découvrir le vaccin de Covid-19. À ce jour, plus de 17.5 millions de personnes dans le monde ont été infectées par la maladie et plus de 673 000 sont décédées. Même si un vaccin est découvert, on craint sérieusement que sa distribution soit sujette à l'injustice et au marché noir et au monopole des puissances mondiales. À cela il faut ajouter les effets néfastes des sanctions américaines contre l'Iran et les pays indépendants du monde entier.

Pourtant la République islamique d'Iran, grâce à ses progrès significatifs dans le domaine de la science médicale et de l'industrie pharmaceutique, a pris des mesures significatives dans le domaine de la production de vaccins et selon le ministre iranien de la Santé, le Dr. Saeid Namaki , le processus de production du vaccin de Covid-19 en Iran entrera bientôt dans la phase des tests humains. L'Iran qui croit à une solution multilatérale et basée sur la solidarité mondiale contre la pandémie de coronavirus, a officiellement déclaré qu'il partagera les résultats de ses recherches avec les autres pays du monde.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
9 + 1 =