Les États-Unis seront à nouveau humiliés s'ils tentent de revenir sur les sanctions contre l'Iran (l’envoyé de l’Iran à l’ONU)

Téhéran (IRNA)- L’ambassadeur permanent de l’Iran auprès des Nations Unies déclare que si les États-Unis tentent d’utiliser le mécanisme de reprise de l’accord nucléaire iranien pour rétablir les sanctions contre le pays, ils seront à nouveau humiliés car la communauté internationale a déjà rejeté la proposition de Washington.

Majid Takht Ravanchi a fait ces remarques dans un tweet jeudi, juste un jour après que le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a déclaré qu'il rencontrerait jeudi l'ambassadeur indonésien à l'ONU Dian Triansyah Djani, qui est également président du Conseil de sécurité pour le mois d'août, en vue de déposer une plainte concernant le non-respect par l'Iran de l'accord nucléaire de 2015, officiellement connu sous le nom de Plan d'action global conjoint (JCPOA), même si Washington a renoncé à l'accord en 2018.

La réunion de Pompeo est une extension des efforts des États-Unis pour utiliser le mécanisme de reprise du JCPOA pour réinstaller toutes les sanctions de l'ONU contre la République islamique.

Pompeo a également averti la Russie et la Chine de ne pas ignorer la réimposition de toutes les sanctions de l'ONU contre l'Iran, ajoutant que les États-Unis cibleraient les deux pays avec des sanctions s'ils refusaient de réimposer les mesures punitives de l'ONU contre l'Iran.

Les remarques de Pompeo sont intervenues après que le Conseil de sécurité de l’ONU a rejeté vendredi une résolution américaine visant à prolonger un embargo sur les armes contre l’Iran qui devait expirer en octobre.

«@SecPompeo a appelé hier à l'application complète de la résolution 2231 du Conseil de sécurité», a déclaré l'envoyé de l'Iran à l'ONU dans son tweet de jeudi, ajoutant: «2231 a approuvé le JCPOA, et les États-Unis ont cessé leur participation. C'est en violation des DEUX. »

Faisant référence au rejet par le Conseil de sécurité de la résolution anti-Iran rédigée par les États-Unis, Takht Ravanchi a ajouté: «La communauté internationale a rejeté le droit des États-Unis à la reprise en main la semaine dernière.»

Il a également averti l'administration américaine qu'elle «ne devrait pas tenter sa chance» pour rétablir les sanctions contre l'Iran une fois de plus parce que «elle ne sera qu'à nouveau humiliée».

Mercredi, le président iranien Hassan Rohani a déclaré que les États-Unis échoueraient une fois de plus dans leur nouvelle tentative d'invoquer la soi-disant disposition de reprise dans l'accord nucléaire de 2015 et de réimposer toutes les sanctions de l'ONU contre Téhéran.

Les Etats-Unis ne sont plus membre du JCPOA pour utiliser ce mécanisme, et toutes les parties [à l'accord] ont déjà condamné l'effort américain», a-t-il déclaré lors d'une réunion du cabinet à Téhéran.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 1 =