La présence des forces armées américaines dans la région nuit à la sécurité et à la stabilité (Rouhani)

Téhéran (IRNA)- Le président iranien Hassan Rouhani a mis en garde contre les conséquences néfastes de la présence militaire des États-Unis dans la région, affirmant que tous les pays de la région ont le devoir d’expulser les États-Unis.

Lors d'une réunion avec le ministre irakien des Affaires étrangères en visite, Fuad Hussein, samedi à Téhéran, Rouhani a ajouté que la République islamique avait toujours exprimé sa position politique sur les questions régionales de manière explicite et claire.

«Nous considérons la présence des forces armées américaines dans la région, que ce soit en Irak, en Afghanistan ou dans les États du littoral du sud du golfe Persique, comme préjudiciable à la sécurité et à la stabilité régionales», a déclaré le président iranien.

Soulignant que chaque pays, où les États-Unis ont déployé des forces, devait aider à expulser les forces américaines de la région, Rouhani a salué comme une «étape positive» un projet de loi approuvé par les législateurs irakiens qui exige l'expulsion des forces américaines du pays arabe, ajoutant que l'Iran soutenait cette décision.

En janvier, les législateurs irakiens ont approuvé à l'unanimité un projet de loi exigeant le retrait de toutes les forces militaires étrangères dirigées par les États-Unis du pays après l'assassinat du haut commandant militaire iranien, le lieutenant-général Qassem Soleimani, et le commandant en second de l'Irak. Unités de mobilisation populaire (PMU), Abu Mahdi al-Muhandis.

Les législateurs ont profité d'une session parlementaire extraordinaire pour voter une résolution obligeant le gouvernement à faire pression sur Washington et ses alliés pour qu'ils retirent leurs troupes d'Irak.

Le 3 janvier, des terroristes américains ont assassiné le général Soleimani, commandant de la Force Qods du Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI), ainsi que Muhandis et leurs compagnons en ciblant leur véhicule devant l'aéroport international de Bagdad.

L'acte de terreur lâche a été commis sous la direction du président américain Donald Trump, le Pentagone prenant la responsabilité de la frappe.

Ailleurs dans la réunion, Rohani a déclaré que l’Iran n’avait jamais cherché et ne chercherait jamais à s’ingérer dans les affaires intérieures de l’Irak, ajoutant: «Nous avons toujours pensé que les groupes irakiens devaient entretenir de bonnes relations pour aider à protéger et développer leur pays.»

Il a souligné l’importance de forger l’unité entre les différents groupes religieux en Irak et a exprimé la volonté de l’Iran de se tenir aux côtés du gouvernement et de la nation irakiennes pour aider à renforcer l’unité et la cohérence dans le pays arabe.

Le président iranien a également exhorté Téhéran et Bagdad à renforcer davantage leurs relations dans divers domaines politiques, culturels et économiques et à accélérer la mise en œuvre des accords déjà signés entre les deux parties.

Le Ministre irakien des affaires étrangères, pour sa part, a salué le soutien de l’Iran à son pays à différents moments.

Hussein, qui se trouve à Téhéran pour une visite officielle de deux jours, a déclaré que l'expansion des relations mutuelles et la mise en œuvre des accords, en particulier dans les domaines de la coopération frontalière et des transports et le renforcement des liens commerciaux à travers la rivière Arvand figurent parmi les principales questions à l’ordre du jour de son voyage.

Il a noté que le Premier ministre irakien a chargé la formation d'un comité spécial pour tenir des négociations sur les moyens de mettre en œuvre les accords bilatéraux et a déclaré que les membres du comité se rendraient à Téhéran dans les prochaines semaines.

Plus tôt dans la journée, le haut diplomate irakien s'est entretenu avec le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif sur les relations bilatérales ainsi que sur les derniers développements au Moyen-Orient.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
9 + 3 =