6 avr. 2021, 22:47
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84286579
0 Persons
JCPOA: aucune approche «pas à pas» acceptée (Téhéran)

Téhéran (IRNA)- Saeed Khatibzadeh, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, a également déclaré dans une interview à Press TV que les États-Unis doivent revenir au respect de l'accord nucléaire de 2015 en levant d'un seul coup leurs sanctions anti-iraniennes, affirmant que la République islamique n'accepte aucune approche «pas à pas» à cet égard.

Il a déclaré que les discussions tenues jusqu'à présent se sont concentrées sur la manière dont les parties présentes à la Commission «pourraient s'assurer que les États-Unis reviendront à la pleine conformité et supprimeront effectivement toutes les sanctions imposées, réimposées ou réétiquetées après avoir cessé de participer à le JCPOA. »

Le porte-parole a déclaré que la première réunion de la Commission avait convenu de poursuivre les pourparlers lors de «deux réunions d’experts parallèles».

Une première réunion se concentrera sur la levée des sanctions que les États-Unis ont renvoyées contre l'Iran après avoir quitté le JCPOA en 2018, a-t-il déclaré.

Un deuxième aborderait l’aspect nucléaire et les mesures correctives que la République islamique a prises pour riposter au non-respect de l’accord nucléaire par Washington et d’autres, a noté le responsable.

Les réunions rendraient compte des résultats de leurs discussions techniques à la Commission, qui se réunirait à nouveau plus tard.

Khatibzadeh a répété l’affirmation de la République islamique selon laquelle le pays serait prêt à arrêter ses mesures nucléaires de représailles si les États-Unis revenaient au respect de l’accord d’une manière qui pourrait être vérifiée par Téhéran.

Il a également rejeté les rumeurs selon lesquelles les États-Unis avaient accepté de dégeler certains fonds iraniens en échange de l'arrêt de l'enrichissement d'uranium par Téhéran à un niveau de pureté de 20% et de son application de centrifugeuses avancées.

Le porte-parole a déclaré que la position de l’Iran était «limpide» et a de nouveau refusé l’approbation de Téhéran de tout plan «pas à pas».

«Nous n'avons qu'une étape et c'est la suppression de toutes les sanctions imposées», a déclaré Khatibzadeh.

Il a rejeté toute attitude progressive à l’égard de la relance de l’accord, affirmant que de tels concepts ne méritaient pas d’être examinés par la République islamique.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha