L'Iran attaché aux idéaux de la Convention sur l'interdiction des armes chimiques

Téhéran (IRNA)- "L'Iran condamne l'utilisation d'armes chimiques partout dans le monde et en toutes circonstances, et est attaché aux idéaux de la Convention sur l'interdiction des armes chimiques.", a déclaré le vice-ministre iranien des Affaires étrangères.

En marge de la 25e Conférence annuelle des États signataires de la Convention sur les armes chimiques, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères a rencontré Fernando Arias, directeur général de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

Lors de cette rencontre, Mohsen Baharvand, a discuté des moyens de renforcer la coopération entre l'OIAC et la République islamique d'Iran.

Ce haut diplomate iranien a également souligné la nécessité d'une mise en œuvre intégrale, efficace et non discriminatoire de toutes les dispositions de la Convention sur les armes chimiques et de l'engagement des pays dans la convention sur l'échange de substances chimiques et d'équipements à des fins pacifiques, la suppression des barrières commerciales entre les pays membres et non-imposition de sanctions économiques contre les États membres.

Soulignant que l'Iran est la plus grande victime d'armes chimiques de l'histoire moderne, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères a précisé: "Trois décennies après l'utilisation des armes chimiques par le régime de Saddam contre les troupes iraniennes, ainsi que contre des civils iraniens et même irakiens, ces victimes souffrent encore des effets des armes chimiques. Ces victimes des armes chimiques ne permettent pas au monde d'oublier cet horrible souvenir; En particulier, le plein accès des personnes chimiquement blessées aux médicaments et au matériel médical dont ils ont besoin est entravé par des sanctions unilatérales injustes."

"Certes, un monde sans armes chimiques n'est pas possible sans la destruction complète des stocks d'armes chimiques.", a déclaré Mohsen Baharvand.

Ce responsable iranien a exprimé l’espoir que les États-Unis, en tant que seul pays officiellement doté de ces armes, respectent leurs engagements et leurs armes chimiques seraient détruites dès que possible sous la pleine supervision de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques.

Le Vice-ministre aux affaires juridiques du Ministère iranien des affaires étrangères a appelé le Directeur général de l'OIAC à poursuivre ses efforts pour que les victimes des armes chimiques en Iran aient pleinement accès à tous les médicaments et équipements nécessaires et à neutraliser les sanctions oppressives.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
8 + 9 =