L'Iran critique l'instrumentalisation du débat sur la non-prolifération des armes de destruction massive

New York (IRNA)- Le Représentant permanent de l'Iran auprès des Nations Unies a protesté contre le double standard des membres occidentaux du Conseil de sécurité à l'égard des armes de destruction massive, affirmant que l'instrumentalisation du débat sur la non-prolifération des armes de destruction massive doit être arrêtée.

Selon le correspondant de l'IRNA à New York, Majid Takht-Ravanchi a déclaré vendredi lors d'une réunion informelle du Conseil de sécurité sur le maintien de l'autorité des régimes de non-prolifération des armes de destruction massive: "La non-prolifération des armes de destruction massive est un objectif humanitaire qui a été utilisé comme un outil de pression contre d'autres pays et cette situation doit être arrêtée."

"Les armes de destruction massive sont les armes les plus immorales et inhumaines jamais fabriquées par l'homme, et leur production et leur utilisation ont été dûment interdites, car la seule garantie absolue contre l'utilisation de ces armes inhumaines est leur destruction complète.", a ajouté le Représentant permanent de l'Iran auprès des Nations Unies.

" Néanmoins, l'autorité de ces régimes de non-prolifération et la crédibilité des institutions internationales compétentes ont été sérieusement remises en question et affaiblies au cours des dernières décennies et, dans la plupart des cas, non pas par ceux qui cherchent à développer des armes de destruction massive, mais par ceux qui ont abusé des régimes de non-prolifération pour défendre leurs propres intérêts.", a souligné ce haut diplomate iranien.

"Jusqu'en 2016, l'Iran était sous des sanctions sans précédent de l'ONU uniquement à cause d'une fausse crise créée par certaines puissances occidentales sous prétexte de prétendues inquiétudes concernant le programme nucléaire pacifique de l'Iran, mais le régime sioniste, qui a produit toutes sortes d'armes de la destruction massive et refuse de s'adhérer aux traités internationaux sur l'interdiction de ces armes, n'est pas réprimandé par le Conseil de sécurité car il est soutenu par les États-Unis.", a martelé le Représentant permanent de l'Iran auprès des Nations Unies.

Faisant référence aux attaques chimiques du régime de Saddam contre l'Iran au cours de la guerre imposée (1980-988), qui a tué des milliers d'Iraniens et d'Irakiens, le Représentant permanent de l'Iran auprès des Nations Unies a déclaré: "Lors de ces crimes, le Conseil de sécurité est resté totalement silencieux et ce comportement s'est répété lorsque l'Irak a été attaqué par des pays occidentaux sur la base d'allégations totalement fausses de posséder les armes de destruction massive."

"L'Iran, victime de l'utilisation d'armes chimiques, condamne une fois de plus fermement l'utilisation de ces armes par quiconque, n'importe où et en toutes circonstances, et s'oppose fermement à porter atteinte à l'autorité de la Convention sur l'interdiction des armes chimiques et à la crédibilité de l'interdiction des armes chimiques, d'autre part, appelle à l'application équilibrée, complète et non discriminatoire de la Convention et à la protection de l'autorité de l'organisation concernée.", a conclu le chef de la mission iranienne auprès de l'ONU.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha