Téhéran réaffirme qu’il ne permettra pas les négociations de Vienne deviennent un outil d’usure

Téhéran (IRNA) – « Les sanctions sectorielles et individuelles doivent tous être levées. Bien sûr, je pense qu'il y a un accord sur les sanctions sectorielles, mais nous ne laisserons pas que les négociations deviennent un outil d’usure contre l’Iran », a insisté dimanche le Vice-ministre iranien des Affaires étrangères et le principal négociateur nucléaire iranien à Vienne, Abbas Araghtchi.

Seyyed Abbas Araghtchi, s’exprimant en marge de la réunion de ce dimanche 25 avril de la Commission de la Sécurité nationale et de la Politique étrangère du Parlement iranien a brossé un tableau détaillé sur les résultats des pourparlers de Vienne et les questions liées au désaccord des parties pour lever les sanctions américaines contre la République islamique d'Iran .

Les députés ont posé un certain nombre de questions auxquelles le principal négociateur nucléaire à Vienne a répondu.

Notant que la réunion s’est penchée sur tous les détails et toutes les dimensions des pourparlers de Vienne, le Vice-ministre iranien des A.E.  a ajouté : « Les députés m’ont fait part de leurs points de vue et de leurs suggestions dont certains pourraient aider le processus de négociation.

Toujours lors de la réunion les différentes dimensions de la loi iranienne d'action stratégique pour la levée des sanctions et l'enrichissement à 60% ont également été discutées en détail.

Le chef de l'équipe négociatrice iranienne à Vienne a poursuivi : « Il y a des défis dans les négociations. Bien sûr, nous sommes sur une voie qui peut être aboutir, mais il est trop tôt pour dire si nous pourrons surmonter les défis et les obstacles. »

« Par conséquent, nous ne pouvons pas dire que nous sommes optimistes ou pessimistes, mais nous ne sommes pas déçus et nous sommes attachés à notre devoir. »

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha