Pour Ebrahim Raïssi, le niveau actuel des relations Iran-Ghana n'est pas satisfaisant

Téhéran - IRNA – Recevant ce mercredi le ministre ghanéen du Tourisme à Téhéran, le Nouveau Président iranien, Seyyed Ebrahim Raïssi, a dit « insatisfaisant » le niveau actuel des relations entre l'Iran et le Ghana et d'autres pays africains avant d’ajouter que le Ghana a une bonne position pour l'activité économique et peut être la porte d'entrée de l'Iran sur le continent.

Selon l’IRNA mercredi soir 4 août, Ebrahim Raissi recevant le ministre ghanéen du Tourisme, Ibrahim Mohammed, a remercié son homologue ghanéen pour son message de félicitations, ajoutant : « A votre retour dans votre pays, veuillez faire passer le message de la volonté de la République islamique d'Iran d'élargir les relations économiques avec le Ghana. »

Faisant référence au mécontentement du ministre ghanéen du Tourisme face à la baisse du niveau des interactions économiques de l'Iran avec ce pays, le Président Raïssi a déclaré : « La baisse du niveau des relations avec le Ghana et d'autres pays africains n'est pas acceptable pour le 13e gouvernement et nous utiliserons nos possibles pour réaliser toutes les capacités existantes afin d'améliorer le niveau des relations avec les pays africains. »

Pour sa part Ebrahim Mohammad a transmis les sincères félicitations du Président de son pays pour l'investiture du gouvernement Raïssi et a déclaré : « Nous espérons qu'avec la levée des obstacles, des relations et des interactions entre l'Iran et le Ghana dans divers domaines, dont notamment économique, va s'étendre le plus possible. »

Se référant à la situation idéale de son pays en Afrique de l'Ouest, le ministre ghanéen du Tourisme a déclaré : « Le Ghana a une bonne position pour l'activité économique et peut être la porte d'entrée de l'Iran sur le continent. »

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha