Les 500 ans d'histoire des relations Iran-Autriche sont «un atout précieux» pour les deux pays

Téhéran - IRNA - « Les 500 ans d'histoire de relations amicales et constructives entre l'Iran et l'Autriche sont un atout précieux pour l'avenir des relations entre les deux pays », a déclaré le Président de la RII, Seyyed Ebrahim Raïssi, à l’occasion d’une conversation téléphonique ce lundi avec le Chancelier autrichien, Sebastian Kurz.

Selon l’IRNA, l'ayatollah Seyyed Ebrahim Raïssi, s’exprimant lors d'une conversation téléphonique avec le Chancelier autrichien Sebastian Kurz, lundi 23 août, après-midi, évoquant les 500 ans de relations amicales et constructives entre les deux pays, a déclaré : « Cette longue histoire est un atout précieux pour l'avenir des relations Téhéran-Vienne. »

Le Président a déclaré que compte tenu de la volonté et des avantages des interactions économiques bilatérales, la réduction du commerce entre les deux pays n'a aucune justification rationnelle, avant d’ajouter : « Nous devons protéger les intérêts des deux pays et ne pas permettre à des malveillants d'influencer ces relations avec divers trucs. »

Se référant à la question de la Chancelière autrichienne sur l'approche de la République islamique d'Iran à l'égard des récentes évolutions en Afghanistan, le Président Raïssi a déclaré : «Si nous regardons l'histoire contemporaine de l'Afghanistan, nous voyons que le pays n’a connu aucune journée calme depuis que les Américains y sont intervenus. »

Plaidant pour un dialogue inter-afghan, M.Raïssi a ajouté : « Nous pensons que les différents courants en Afghanistan devraient considérer le retrait des États-Unis comme un tournant. »

« Il revient à eux d’interagir les uns avec les autres pour parvenir à un modèle de gouvernance acceptés par tous. »

« L'Iran a jusqu'à présent supporté tous les coûts matériels et spirituels des réfugiés afghans, et cdela malgré les sanctions oppressives », a-t-il déclaré avant de préciser : « Les efforts de la République islamique d'Iran pour établir la paix et la sécurité en Afghanistan se sont poursuivis sans relâche et nous sommes toujours prêts à coopérer avec tous les gouvernements qui s’engagent à établir la paix et le calme en Afghanistan. »

S’agissant de la crise sanitaire provoquée par la pandémie du Covid et ses nouvelles variantes, Ebrahim Raïssi a déclaré : « Nous nous félicitons de la coopération de l'Autriche dans le domaine de la fourniture du vaccin anti-Covid et nous sommes prêts à travailler sur des recherches conjointes liées au vaccin. »

Le Chancelier autrichien Sebastian Kurz a également exprimé son espoir pour la poursuite et l'expansion des relations amicales et constructives Téhéran-Vienne dans divers domaines et indiqué : « Nous espérons que le nouveau gouvernement iranien créera plus de prospérités économique et sociale pour son peuple.

« Nous espérons que sur la scène internationale, les pourparlers nucléaires du gouvernement iranien avec les pays négociateurs commenceront dès que possible et aboutiront avec succès. », a-t-il encore souhaité.

Exprimant son inquiétude face aux récentes évolutions afghanes, le Chancelier autrichien a remercié les le gouvernement et le peuple iraniens pour leur « sincère hospitalité » envers les immigrants afghans.

M.Kurtz a émis l’espoir de voir la poursuite de ces contacts entre Téhéran et Vienne et remercié Ebrahim Raïssi pour l'avoir invité à se rendre en Iran.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

    

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha