Amir Abdollahian à Le Drian : l'Iran doute de la détermination de l’administration Biden pour retourner au JCPOA

New York (IRNA) - Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdollahian, a déclaré lors d'une réunion avec son homologue français que l'Iran est prêt à reprendre les pourparlers et étudie et révise les comptes rendus des précédents cycles de pourparlers.

Selon l’IRNA, suite aux réunions du ministre iranien des Affaires étrangères en marge de l'Assemblée générale de l'ONU, Amir Abdollahian et Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères se sont rencontrés vendredi (heure locale) pour discuter des questions bilatérales, de l'accord nucléaire et de la situation en Afghanistan.

« La France est préoccupée par le retard pris dans la reprise des pourparlers nucléaires et est intéressée à reprendre les pourparlers dès que possible. », a déclaré le chef de la diplomatie française, ajoutant que la France a également appelé à une pleine coopération entre l'Iran et l'Agence internationale de l'énergie atomique.

Le Drian a rappelé l'invitation du gouvernement français à Amir Abdollahian de se rendre à Paris déjà faite lors de la Conférence de Bagdad, et a renouvelé cette invitation, précisant que le gouvernement français attend la visite du ministre des Affaires étrangères de la République islamique d'Iran dans ce pays.

Poursuivant l'entretien, Amir Abdollahian a qualifié les pourparlers de Bagdad de « bonnes » et a déclaré que l’Iran est intéressé par l'élargissement des relations avec la France. Le chef de la diplomatie iranienne a précisé que deux entretiens téléphoniques entre les présidents iranien et français montrent l’importance que les deux parties accordent à l’augmentation des relations bilatérales.

Le ministre iranien des Affaires étrangères a également remercié la partie française de l'avoir invité à Paris et a invité, à son tour, le ministre français des Affaires étrangères à Téhéran et a déclaré que le nouveau gouvernement de la République islamique d'Iran est intéressé à élargir la coopération bilatérale et régionale.

Amir Abdollahian a souligné que le gouvernement actuel est un gouvernement à vocation pragmatique et considère les négociations comme un outil diplomatique important, notant que l'Iran est prêt à reprendre les négociations et étudie rapidement l'histoire des périodes de négociations précédentes.

Dans le même temps, le ministre iranien des Affaires étrangères a déploré le manque d'action sérieuse et pratique des États-Unis et des trois pays européens dans l'accomplissement de leurs obligations dans le cadre de l’accord nucléaire, déclarant : « En reprenant les pourparlers, l’obtention des résultats pratiques et tangibles sont extrêmement importants pour le peuple iranien. »

Amir Abdollahian a rappelé que l'administration américaine actuelle n'a pris aucune mesure sérieuse et pratique pour revenir à ses obligations et, au contraire, a imposé de nouvelles sanctions à l'Iran, ajoutant : « L'Iran doute de la détermination de l'administration Biden pour retourner au JCPOA. »

La question de l'Afghanistan a été un autre sujet de discussion lors de la réunion. Amir Abdollahian, déclarant que la République islamique d'Iran est en contact avec toutes les parties et essaie d'encourager toutes les parties à former un gouvernement inclusif, a affirmé : « Des défis importants demeurent à cet égard. »

Le ministre iranien des Affaires étrangères a également évoqué l'augmentation du nombre de réfugiés afghans en Iran et l'histoire de la République islamique accueillant des citoyens afghans et a appelé à un soutien de la part de la communauté internationale, dont la France, pour la vaccination des réfugiés en Iran.

D'autre part, le ministre français des Affaires étrangères a partagé la position de la République islamique d'Iran sur la nécessité de former un gouvernement inclusif et d'empêcher la propagation des actes terroristes en Afghanistan, affirmant qu'il est nécessaire d'aider les réfugiés dans les pays voisins de l'Afghanistan ainsi que les déplacés afghans à l’intérieur de ce pays.

Le Drian a souligné que la France envisageait des projets communs dans ce domaine.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha