Rencontre entre AmirAbdollahian et son homologue syrien, porteur d’un message écrit du Président Assad au Président Raïssi

Téhéran - IRNA – S’exprimant à l’occasion d’une rencontre avec son homologue ce lundi à Téhéran, le Ministre syrien des Affaires étrangères, Faisal Meqdad, a déclaré : « Au cours de la rencontre d'aujourd'hui avec l'ayatollah Raissi, je lui ai remis le message écrit du Président syrien Bachar al-Assad, et ce message reflète l'importance des relations Irano-syrienne. »

Le ministre des affaires étrangères et de la coopération, M. Ismail Ould Cheikh Ahmed, a remis dimanche à Koweit un message écrit de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, à son frère et ami l’Emir de l’Etat du Koweit, Son Altesse l’Emir Sabah Al Ahmed Al Jaber Al Sabah.

Selon le correspondant politique de l’IRNA, le très haut diplomate syrien, Faisal Meqdad, a déclaré lundi 6 décembre, lors d'une conférence de presse conjointe aux cotés de son homologue iranien, Hossein AmirAbdollahian, au ministère des Affaires étrangères : « Aujourd'hui, j'avais l’honneur de rencontrer M. Raïssi, Président de la RII, et au cours de l’audience, je lui a remis un message écrit du Président Assad. »

« Ce message reflète l'importance des relations syro-iraniennes. A cela s’ajoute une lettre d’invitation officielle du Président Assad à l’adresse de l'ayatollah Raïssi pour se rendre en Syrie remis toujours lors de la rencontre », ajoute M.Meqada.

« Ces relations n'ont d'autre but que d'établir un avenir radieux dans lequel la liberté, l'indépendance et la sécurité de la région sont garanties sans l'influence colonialistes des pays interventionnistes »,a-t-il fait valoir.

Il a poursuivi : « Il est dans l'intérêt de tous les pays de la région que le Moyen-Orient soit une région de progrès, de développement et de sécurité, et non pas une région victime d'interventionnisme et des velléités colonialistes des pays étrangers ». Le Moyen-Orient ne devrait pas non plus être un endroit pour alimenter le terrorisme qui divise nos sociétés. »

Evoquant ses entretiens avec Amir Abdullahian, le Ministre syrien des A.E. a déclaré : « Compte tenu de la multiplicité des développements qui s’enchainent, nous ne pouvons pas retarder les réunions et consultations. »

« Nous nous sommes penchés sur l'Afghanistan », a-t-il fait savoir.

« L'Afghanistan n'est pas loin de la Syrie, et la situation en Afghanistan a ses retombées dans la région, en particulier en Syrie. Il faut savoir que les États-Unis ont transféré des centaines de milliers de terroristes depuis la Syrie vers l’Afghanistan », a déploré Meqdad.

« Nous espérons que dans un proche avenir prometteur grâce au retrait des forces américano-occidentales, le peuple afghan pourra connaitre le progrès », a-t-il souhaité.

Le très haut diplomate syrien a poursuivi : « Nous avons également évoqué les évolutions en Irak et nous espérons que les différents groupes irakiens sauront se mettront d'accord en faveur de ce qui est au service de la lutte contre le terrorisme et du retrait des forces étrangères de ce pays ainsi que pour sa sécurité. »

La rencontre entre Meqdad et Amir Abdollahian était également selon les deux parties axée sur les relations économiques bilatérales. « Nous espérons que les relations économiques entre l'Iran et la Syrie s'approfondiront », a-t-il conclu.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha