20 janv. 2022, 12:38
Journalist ID: 3081
Code d'info: 84620473
T T
0 Persons
Pourparlers de Vienne à la lumière des relations de haut niveau entre Téhéran et Moscou

Vienne (IRNA) - La rencontre des présidents de l'Iran et de la Russie à un moment où les pourparlers de Vienne, malgré les progrès réalisés, avancent lentementen en raison des retards et du comportement défavorable des parties occidentales, a envoyé un message stratégiquement important aux autres pays participant aux pourparlers de Vienne.

Lors d'une réunion de trois heures hier,le président iranien l'ayatollah Ebrahim Raïssi et Vladimir Poutine ont discuté en détail des pourparlers de Vienne sur la levée des sanctions anti-iraniennes.

Au cours de la réunion, le président russe a salué les positions rationnelles de la République islamique d'Iran à cet égard.

La réunion entre les présidents de l'Iran et de la Russie a eu lieu alors que le huitième cycle de pourparlers sur la levée des sanctions est en cours à Vienne, et les pourparlers ont atteint un tournant critique dans les décisions politiques des parties occidentales.

Grâce aux initiatives de l'équipe de négociation iranienne, les pourparlers de Vienne ont dépassé une série de divergences, et le rythme de la conclusion d'un accord final dépend de la volonté des parties occidentales et des décisions politiques de Washington sur les questions en suspens et la levée des sanctions illégales et unilatérales.

Tandis que les sanctions, principal levier des parties occidentales dans les négociations, ont perdu de leur efficacité.

Le président de la République islamique d'Iran, s'est rendu en Russie à l'invitation officielle de son homologue russe, à la tête d'une délégation politique et économique de haut rang, pour développer les interactions économiques, politiques et culturelles.

Hier, les présidents de l'Iran et de la Russie ont discuté de toutes les questions des relations bilatérales dans les domaines de la politique et de la stratégie, de l'économie, du commerce, de la culture, de la science et de la technologie, du commerce, du secteur privé et de toutes les questions d'intérêt  commun et ont chargé les ministres des Affaires étrangères, de préparer une feuille de route de 20 ans pour une coopération à long terme.

Cette nouvelle a été immédiatement couverte par les médias internationaux, et par des journalistes devant l'hôtel Coburg (lieu de réunion) à Vienne pour rendre compte des derniers développements.

La République islamique d’Iran, comme tout autre pays, renforce ses relations avec les pays qui lui parlent avec respect, respectent sa souveraineté nationale et visent à interagir sur la base d'intérêts communs, de relations amicales et de coopération mutuelle.

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha